fbpx

Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

5 mélanges d’épices venus du Moyen-Orient pour rehausser vos plats

Et si vous profitiez d’un moment en cuisine pour voyager aux confins du Moyen-Orient ? Entre la fraîcheur du za’atar, le piquant de la harissa et la puissance aromatique du bezar, préparer et déguster de bons petits plats n’aura jamais été aussi dépaysant. Voici 5 mélanges d’épices à découvrir.

1 – Le baharat

À la fois doux et épicé, le baharat est un ensemble d’épices très utilisé au Liban, en Syrie, en Irak, en Jordanie et en Palestine. Si chaque région y ajoute sa touche personnelle – comme du safran et du citron noir séché dans le Golfe Persique – le mélange traditionnel est composé de cumin, poivre noir, carvi, cardamome, noix de muscade, clous de girofle, cannelle, paprika et piment.

Comment l’utiliser ? Le baharat est idéal pour donner du peps à vos soupes hivernales, aromatiser les viandes blanches, mais aussi l’agneau et le boeuf. Il relève également la sauce tomate, les poêlées de légumes et les plats à base de poisson. Un incontournable !

2 – Le dukkah

Originaire d’Égypte, le dukkah associe des épices et des fruits secs. Résultat, il apporte du croquant à vos préparations. Sa composition ? Des noisettes, des graines de coriandre, du sésame, du cumin, du poivre noir, des graines de courges, du thym et selon les recettes, du paprika.

 

Comment l’utiliser ? Comme les égyptiens, vous pouvez utiliser le dukkah en guise de panure pour la viande, le poisson et les oeufs. Le mélange peut aussi se saupoudrer sur une salade de fruits frais ou être intégré à votre vinaigrette.

3 – Le za’atar

Élément phare de la cuisine levantine, le za’atar affiche une couleur verte due aux herbes aromatiques qui le composent : le thym et l’origan. À ces derniers, s’ajoutent des graines de sésame, des baies de sumac séchées et parfois de la marjolaine.

Comment l’utiliser ? Comme au Liban, on parsème le za’atar sur du pain trempé dans l’huile d’olive, sur des légumes grillés, du houmous ou du baba ganoush. Une bonne alternative aux herbes de Provence !

4 – La harissa

Originaire de Tunisie, cette purée de piments rouges s’est largement répandue au Moyen-Orient. Si la recette traditionnelle utilise de l’huile d’olive et une pointe de sel, certaines régions ajoutent à cette base de l’ail, du safran, du cumin ou des graines de coriandre. La harissa peut être plus ou moins piquante en fonction de la variété des piments choisie.

Comment l’utiliser ? Ce condiment ajoute du piquant aux couscous, au poisson, aux légumes et à bien d’autres mets. Version apéro, la harissa peut se déguster en tartinade avec du thon.

5 – Le bezar

Mélange aromatique typique des Emirats Arabes Unis, et plus particulièrement de la ville de Dubaï, le bezar conjugue parfum puissant et notes épicées. Il est élaboré à partir de cumin, fenouil, coriandre, poivre noir, curcuma, piment de Cayenne et cannelle.

Comment l’utiliser ? Inspirez-vous de la cuisine émiratie et parfumez poissons, crustacés et grillades avec le bezar. Un bouquet d’épices à saupoudrer aussi sur des plats mijotés.