Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

65 tortues marines relachées en mer aux E.A.U.

Le 16 juin, à l’occasion de la journée mondiale des tortues marines, soixante-cinq d’entre elles ont été réintroduites dans leur milieu naturel : la mer. Un événement qui s’inscrit dans la politique de préservation de la faune émiratie et auquel le cheikh Hamdan bin-Mohammed, amoureux des bêtes à écailles, a évidemment assisté.

Make sea turtles wild again!

Comment faire honneur à la faune si précieuse que sont les tortues de mer à l’occasion de leur journée internationale ? C’est sans doute la question qu’ont du se poser les dirigeants du groupe Jumeirah de Dubaï. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’une décision inédite a été prise.

 Au total, le groupe a décidé de relâcher 65 tortues à écaille dans leur milieu naturel. Une initiative qui rentre directement dans le cadre du projet de réhabilitation des tortues de Dubaï. Ce sont ainsi 45 tortues adultes, complétées par 20 autres très jeunes tortues provenant directement de la réserve Jebel Ali de l’Emirates Marine Environmental Group.

 

 

Amoureux de la nature, le cheikh émirati Hamdan bin-Mohammed s’est évidemment fait le porte-parole de cette initiative. Dans un contenu publié sur son compte Instagram, le prince explique les objectifs de cette initiative et son engagement en faveur de la préservation des espèces animales présentes sur le sol et dans les eaux émiraties.

La préservation des tortues : une priorité nationale aux E.A.U. 

Avant d’être libérées, les reptiles marins étaient bichonnés par les membres de l’initiative Dubai Turtle Rehabilitation Project. Chacune des 45 tortues réhabilitées a passé les derniers mois à être traitée pour divers maux qu’elles ont pu subir dans leur milieu naturel, notamment l’ingestion de plastique ou encore les blessures nécessitant une opération.

 

View this post on Instagram

#worldseaturtleday #Dubai @dubaiturtles

A post shared by Fazza (@faz3) on

« Le processus de réhabilitation commence par des soins intensifs dans les installations de Burj Al Arab, puis se poursuit dans le lagon de réhabilitation des tortues de mer, où les tortues s’acclimatent aux conditions ambiantes et se mettent en forme avant d’être relâchées dans la nature », a déclaré le directeur des opérations de l’aquarium du projet.

Leur réhabilitation s’inscrit dans le cadre du plan d’action national triennal pour la conservation des tortues marines aux EAU. Lancé par le ministère de l’environnement, ce plan vise à accélérer l’adoption de lois pour protéger les tortues. Depuis son lancement en 2004, le projet de réhabilitation des tortues de Dubaï a permis de ramener plus de 1 900 tortues dans le golfe Arabo-Persique.