Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Pollution liée au Covid-19 : les EAU durcissent le ton

Si le ralentissement temporaire de toute la société à l’échelle a pu avoir certains effets bénéfiques sur la bonne santé environnementale, la pandémie qui en est la cause arrive malheureusement avec son lot d’incivilités. Les autorités émiraties ne l’entendent pas de cette oreille…

Vous avez eu du mal à y croire et pourtant c’est bien vrai. En France, comme aux émirats, et comme ailleurs, on dénombre de plus en plus de gestes déplorables liés à la maladie et aux mesures prises pour la contrer. Entre les riverains qui, face à la fermeture des déchetteries, abandonnent leurs ordures en pleine nature, et certains individus qui, par un indéniable manque de respect pour autrui et pour l’environnement, jettent masques, gants et autres objets à usage unique, là encore, en pleine nature (et même en pleine mer), c’est à ne plus s’y retrouver. Comme si l’humain voulait s’assurer que le peu de regain de santé dont a pu jouir la planète pendant notre arrêt au stand, devait être remboursé.

 

La réaction ne s’est pas faite attendre

Face à ce phénomène, pas question, pour les autorités émiraties, de détourner le regard. Il est maintenant interdit à quiconque de se livrer à ce genre d’incivilités et tout contrevenant peut être passible d’une amende allant jusqu’à 272 dollars et un retrait de six points sur le permis de conduire. A l’instar des émirats, la France durcit également le ton. Brune Poirson, secrétaire d’Etat à l’écologie, a annoncé qu’elle comptait faire passer l’amende de 68 à 135 euros.

Une décision que ferait peut-être bien d’imiter bon nombre de pays du monde entier…