Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie Saoudite. Décalé. Innovant.

Ahd Kamel : le cinéma saoudien fait ses gammes à Hollywood

Elle est l’un des fers de lance de la naissante scène cinématographique saoudienne. Actrice et réalisatrice reconnue, Ahd Kamel enfonce aujourd’hui les portes hollywoodiennes puisqu’elle est l’affiche de Collateral, une mini-série coproduite par Netflix et la BBC.

En 2018, l’Arabie saoudite rouvre ses cinémas après 35 ans d’interdiction. Dans un Royaume en pleine ouverture, la fin de ce bannissement est une bonne nouvelle pour l’industrie cinématographique nationale – présente quoique bridée – mais aussi pour les réalisateurs et acteurs issus du terroir local.

Parmi ces derniers, Ahd Kamel fait figure de pionnière. Née à Djeddah, sur les bords de la Mer Rouge, la jeune femme rejoint, en 1998, les Etats-Unis et New-York pour étudier l’art dramatique au prestigieux William Esper Studio. Dans la ville qui ne dort jamais, Ahd intègre également la New York Film Academy dont elle ressort avec un diplôme de réalisatrice, titre qui en fait la première Saoudienne à détenir une telle certification aux Etats-Unis.

Premiers court-métrages, premiers succès pour Ahd

Il faut attendre 2006 pour assister à ses premières brasses dans le grand bain du cinéma. Elles se feront d’abord devant l’objectif du réalisateur turc Aslihan Unaldi, dans le court-métrage Razan (2006), puis derrière sa propre caméra avec Le Cordonnier (2009), film court dont elle tient également le second rôle. Cette oeuvre constituera sa première consécration puisqu’elle sera nommée dans la catégorie « meilleur court-métrage » au Festival international du film de Dubaï.

Un premier succès qui en appelle un second en 2013 avec La Sainteté, écrit et dirigé par ses soins, qui lui vaudra une nomination au Festival international du film de Berlin, toujours dans la catégorie « meilleur court-métrage ».

De Wadjda à Netflix, Ahd enfonce les portes d’Hollywood

Sa carrière d’actrice n’est pas en reste avec quelques apparitions notables, notamment dans le multi-primé Wadjda (2012) de sa compatriote Haifaa Al Mansour, ou encore l’angoissant Zinzana (2015) de l’Emirati Majid Al Ansari, nommé au Festival international du film de Dubaï dans la catégorie « meilleur film ».

Bref, un CV XXL pour une jeune actrice et réalisatrice au talent incontestable et qui attire désormais les projecteurs hollywoodiens. Ahd est en effet, au côté de l’actrice britannique Carey Mulligan, dans la distribution de Collateral, une mini-série de quatre épisodes coproduite par Netflix et la BBC. Sortie prévue en 2018.