Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Alexandra Essoe, des théâtres de Djeddah aux films d’horreur américains

Le film d'horreur low budget comme tremplin vers la célébrité, c'est la voie empruntée par la jeune actrice Alexandra Essoe, née et élevée en Arabie saoudite, qui s'est récemment distinguée dans l'inquiétant long métrage d'épouvante américain Starry Eyes.

Le film d’horreur low budget comme tremplin vers la célébrité, c’est la voie empruntée par la jeune actrice Alexandra Essoe, née et élevée en Arabie saoudite, qui s’est récemment distinguée dans l’inquiétant long métrage d’épouvante américainUne beauté vénéneuse et une silhouette de podium, alliées à un regard profond prompt à réveiller les morts. Outre son curriculum vitae de plus en plus fourni et qualitatif, la belle actrice Alex Essoe est de celles qui ne laissent pas indifférent. Un physique remarquable qui n’est certainement pas étranger à l’éclosion de la comédienne au cœur d’un cinéma de genre, il y a une dizaine d’années de cela.

Née à Dharhan en Arabie saoudite, Alexandra se retrouve dès son plus jeune âge animée par la passion du jeu par l’intermédiaire de sa mère, actrice de théâtre renommée au sein de la troupe de sa ville natale, le Dhahran Theatre Group. Sa vocation naîtra alors qu’elle assiste aux répétitions et représentations maternelles. Plus tard, elle s’essaye pour la première fois à la comédie sur les planches de son lycée, à Toronto où elle déménage à l’âge de 12 ans.

L’horreur comme credo

Cette cinéphile avertie, qui classe Shining, Massacre à la tronçonneuse, Rosemary’s Baby ou encore Hellraiser parmi ses longs métrages horrifiques favoris, débute sa carrière dans des courts métrages, en 2008. Elle enchaîne avec des petites apparitions dans des séries telles que Le Diable et moi, et le spin-off du film oscarisé Collision. Alex Essoe fait sa première apparition au cinéma en 2011, au cœur du drame Passion Play, où elle donne la réplique à Megan Fox, Bill Murray et Mickey Rourke. Après s’être essayé au registre de la comédie aux côtés de Kristen Ritter dans 3 Colocs et 1 bébé, la belle crève l’écran dans Starry Eyes, en 2014.

Dans ce film d’horreur viscéral où elle tient la tête d’affiche, Alexandra se glisse dans la peau de Sarah, jeune actrice prête à tous les sacrifices pour réussir. Un succès populaire et critique, récompensé dans plusieurs festivals, qui permet à la comédienne de prendre son envol et de trouver sa voie. Depuis, Alex Essoe s’est distinguée dans plusieurs œuvres horrifiques, à l’instar de The Neighbor, Midnighters, Tales of Halloween ou encore Polaris. Un genre qui semble taillé pour l’actrice, qui ne devrait pas tarder à se faire un nom auprès du grand public. Starry Eyes.