Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

AlMadani : « Comprendre à quelle place se situe l’Arabie saoudite »

Pour être en phase avec les objectifs du plan Vision 2030, le gouvernement saoudien a créé ADAA, le Centre national de mesure de la performance, un établissement dédié à l’évaluation du rendement des entités publiques saoudiennes. ADAA a notamment édité l’International Performance Hub (IPH), une base de données mondiale regroupant tous les indicateurs clés des différents pays du globe. Une initiative qui s’inscrit dans une volonté de transparence du Royaume. Husameddin AlMadani, le désormais ex-directeur général d’ADAA est revenu, pour KAWA, sur cet outil et sur quelques KPI du pays des Saoud.

KAWA : Qu’est-ce que le “International Performance Hub” (IPH) ?

Husameddin AlMadani : Il s’agit d’une plateforme que l’Arabie saoudite a développée sur la base de 700 indicateurs internationaux. Cela permet à tout le monde, aux think tanks, aux autorités publiques et aux citoyens, de monitorer le classement de 200 pays à travers 700 indicateurs. Nous avons lancé l’outil au grand public lors de la conférence de Davos, et cela a généré beaucoup d’interactions.

Quelle est la priorité d’ADAA ?

Nous avons développé un outil qui nous permet de comprendre à quelle place se situe l’Arabie saoudite. Les objectifs ambitieux de Vision 2030 nécessitaient d’un outil pour mieux nous comparer avec les autres pays.

Un chiffre pour mieux comprendre l’Arabie saoudite en 2018 ?

L’année dernière l’Arabie saoudite a gagné cinq places dans un classement très important : la perception de la corruption. Cela montre une progression continue et stable, un indicateur très important qui montre la détermination de nos autorités à réformer l’Arabie saoudite. C’est très important pour attirer plus d’investissements et pour construire une meilleure gouvernance.

Quel est le rôle de la jeunesse dans la transformation entamée par l’Arabie saoudite ?

L’Arabie saoudite est un pays jeune. La jeunesse est la force du pays ! 50% de la population est dans la vingtaine et cela signifie beaucoup de pouvoir, de cerveaux et d’énergie. Nous croyons que cette génération fera des pas de géant et permettra d’atteindre les objectifs d’ici 2030.

Un dernier chiffre inattendu sur l’Arabie saoudite ?

Presque 55% des diplômés sont des femmes en Arabie saoudite. Et peu de gens le savent !