Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Arabie saoudite : 2,7 milliards pour le tourisme et le divertissement

Le gouvernement saoudien va investir 2,7 milliards de dollars afin que ses citoyens décident de passer leurs vacances en Arabie saoudite plutôt qu’à l’étranger. Parc d’attractions, grands huit, plages aménagées, l’objectif est d'accueillir trois fois plus de touristes d’ici 2030.

Un premier complexe touristique devrait être construit au sud-ouest de Riyad, il ouvrira en 2022. Il comprendra un parc d’attraction géré par la chaîne de parcs de loisirs américaine, Six Flags, connue pour ses montagnes russes sans décor.

50 millions de visiteurs par an en 2030

Pour le moment, une majorité de Saoudiens passent leurs vacances à l’étranger. En 2017, environ un million d’entre eux ont visité Dubaï. Afin d’encourager l’économie locale, le gouvernement saoudien souhaite inciter ses citoyens à passer leurs vacances dans le Royaume, afin que l’argent qu’ils dépensent lors de leurs séjours soit réinjectée dans l’économie locale.

Le but est d’accueillir, dès 2030, 50 millions de visiteurs par an, et de créer 22 000 postes dans le secteur du divertissement, ce qui reviendrait à contribuer à hauteur de 2 milliards de dollars au PIB de l’Arabie saoudite.

Le Tourisme dans le plan 2030

Il y a très peu de cinéma ou de théâtre en Arabie saoudite. Pour atteindre les objectifs du plan 2030, il est essentiel de diversifier l’économie du pays, qui était jusqu’ici basée essentiellement sur la vente de pétrole. Le développement du tourisme et du secteur du divertissement est une des façons d’atteindre ces objectifs. Le gouvernement espère doubler le pourcentage de dépenses des ménages alloué aux divertissements.

Actuellement 8 millions de pèlerins viennent chaque année à La Mecque, les autorités souhaiteraient donc diversifier leurs flux de visiteurs. L’Arabie saoudite espère devenir une destination de choix pour des vacances au bord de la mer. Pour cela un projet d’aménagement d’environ 160 km de front de mer est en cours.