Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie Saoudite. Décalé. Innovant.

Arabie saoudite : Dhahran, la capitale du pétrole réinvente son avenir

Le Centre du Roi Abdulaziz pour la Culture Mondiale

Le Centre du Roi Abdulaziz pour la Culture Mondiale

De capitale mondiale du pétrole à épicentre culturel de la région, la ville de Dharan n’a pas encore terminé d’écrire son histoire.

Située sur la côte du golfe Persique, Dhahran rivalise avec les autres Emirats par l’ambition de son skyline contemporain et la blancheur de ses plages.

La ville de Dhahran est intrinsèquement liée à celle de l’industrie pétrolière. A partir de 1920, l’année de la découverte du pétrole saoudien, la ville se construit autours des réserves pétrolières. Fondée en 1938, la ville a toujours été une ville cosmopolite avec un grand nombre d’expat américains.

Une ville ouverte sur le monde

A partir de 2017 elle est devenue la capitale de la culture et de l’architecture. Le Centre du Roi Abdelaziz pour la connaissance et la culture a été conçu par le cabinet d’architecture norvégien Snøhetta. Il s’agit d’un projet de l’entreprise Saudi Aramco Oil Company pour promouvoir le développement culturel dans la région.

Le bâtiment principal semble suspendu. Le centre dispose d’un auditorium, d’un cinéma, d’une bibliothèque, d’un hall d’exposition et d’un musée. La bibliothèque contient 200 000 livres en libre accès.

Capitale des affaires

Aujourd’hui, la ville fait partie de la grande zone Khobar-Dammam-Dhahran. Son skyline est interrompu par deux grands blocs rectangulaires qui représentent le symbole de la ville, les tours Al-Othman. Les deux tours en style postmoderne abrite l’hôtel de luxe Kempinski.