Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Arabie saoudite : le premier café pour chiens ouvre ses portes

Dans une société où le chien souffre encore d’une mauvaise réputation, il est parfois difficile pour les propriétaires de profiter de lieux de rencontre avec leurs compagnons à quatre pattes. Mais à Khobar, sur la côte Est d’Arabie saoudite, la situation est désormais bien différente grâce à l’ouverture, en juin dernier, du tout premier café ouvert aux chiens”.

Dans le monde arabe, il est peu commun de voir les chiens acceptés en intérieur. Cela est notamment dû à sa perception négative dans l’Islam, qui condamne toutefois les maltraitances et encourage au contraire la bienveillance à l’égard de nos compagnons à poil. Mais dans ce salon de café de la ville côtière de Khobar, en Arabie saoudite, ils sont au contraire les bienvenus. Une aubaine pour les maîtres, qui peuvent enfin profiter d’un moment de détente en compagnie de leur animal préféré.

 

 

Un lieu multifonctions

Chez Barking Lot, les toutous peuvent également se faire toiletter, pendant que leurs maîtres savourent une boisson chaude. L’endroit leur offre un lieu de rencontre où ils ont tout à loisir de jouer entre eux, et où les maîtres peuvent faire connaissance avec des personnes avec qui ils ont au moins la certitude de partager un amour commun pour le meilleur ami de l’homme.

 

 

Pour les propriétaires de chien, et pour les autres aussi

Le lieu a ouvert ses portes en juin dernier à l’initiative de Dalal Ahmed, une ressortissante koweïtienne, qui avait regretté de ne pas pouvoir être plus souvent accompagnée de son chien lors d’un séjour en Arabie saoudite, soulignant qu’au Koweït, ils étaient beaucoup plus tolérés : « Je suis venu en Arabie Saoudite pour une visite avec mon chien mais je n’ai pas eu le droit de me promener sur la plage avec lui. J’étais très triste et j’ai décidé d’aider en ouvrant un café pour les gens qui ont des chiens et même pour ceux qui n’en ont pas ». Car, effectivement, la clientèle ne compte pas que des propriétaires de chiens, mais également des amateurs, qui n’ont pas encore franchi le pas.

Une initiative que l’on espère voir se démultiplier à travers tout le royaume, et même à travers l’ensemble du monde arabe !