Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Arabie saoudite : les femmes, déjà monitrices de conduite

Une femme boucle sa ceinture lors d'un test de conduite à Riyadh © Ministère de l'Information saoudien

Une femme boucle sa ceinture lors d'un test de conduite à Riyadh © Ministère de l'Information saoudien

Le 24 juin dernier, les femmes saoudiennes ont obtenu le droit de conduire. Si plusieurs d’entre elles ont déjà passé leur permis de conduire avec succès, d’autres passent la vitesse supérieure pour devenir instructrices.

Moins d’un mois après l’émission des premiers permis de conduire à destination des Saoudiennes, et alors que certaines ont déjà parcouru leurs premiers kilomètres au volant, d’autres sont passées à la vitesse supérieure en réussissant l’examen du Département général de la circulation. Grâce à ce test nécessitant un exigeant entraînement sur le terrain, celles-ci peuvent désormais exercer comme examinatrices, et pourront enseigner la conduite à d’autres femmes dans le royaume.

Ces femmes d’avant-garde ont un rôle à jouer

Le rôle des examinatrices s’annonce absolument crucial dans une Arabie saoudite où les femmes découvrent à peine les joies de la conduite. Ces nouvelles monitrices se veulent en effet les garantes  de la vulgarisation de la conduite chez les femmes.

Elles représentent également un gage de réassurance pour celles qui hésitent encore à se lancer dans l’exercice par crainte d’inexpérience voire de pressions sociales. D’une certaine façon, il s’agit pour ces nouvelles examinatrices de briser le plafond de verre que les Saoudiennes pourraient se créer.