Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Arabie saoudite : une première pharmacie intelligente à Tabuk

Arabie saoudite : une première pharmacie intelligente à Tabuk © SPA

Arabie saoudite : une première pharmacie intelligente à Tabuk © SPA

Une pharmacie intelligente entièrement robotisée a vu le jour à l’hôpital du Roi Fahd dans la ville de Tabouk.

L’Arabie Saoudite est un royaume qui se modernise de jour en jour. Le pays, qui investit énormément dans la recherche technologique, a vu sa première pharmacie entièrement robotisée ouvrir dans la ville de Tabouk. Capable de traiter et délivrer plus de 1 500 paquets de médicaments par heure et plus de 240 ordonnances par heure, la création de cette pharmacie représente une prouesse à la fois sur le plan technologique et sur le plan médical.

Une petite révolution dans l’univers de la santé

En effet, cette nouvelle pharmacie permet un gain de temps considérable pour le client mais permet une meilleure gestion des médicaments stockés. Au total, ce sont plus de 20 000 paquets de médicaments qui sont stockés par la pharmacie en question. La robotisation de la pharmacie en question devrait ainsi permettre à la fois un gain de temps et un meilleur contrôle des normes de sécurité tout en réduisant les erreurs de médication.

Cette pharmacie, présentée comme la pharmacie du futur, compte actuellement six points de ventes, dont un conçu exclusivement pour accueillir les clients handicapés.

Une initiative saluée par les pouvoirs publics

La pharmacie robotisée a été inaugurée par le Prince Fahd bin Sultan, gouverneur de la région de Tabouk. Il a salué l’initiative et a déclaré que la pharmacie « contribuait à l’amélioration des services de soins de santé ».

Cette pharmacie, conçue par Tabuk Health Affairs en collaboration avec l’Hôpital du Roi Fahd de Tabuk, est vécue comme une véritable réussite par le gouverneur et s’inscrit dans la lignée des politiques engagées par le roi Salman et le prince héritier Mohammed Bin Salman. Depuis plusieurs années le gouvernement multiplie les efforts à destination du secteur de la santé. Considéré comme un secteur propice à une privatisation, le gouvernement cherche à optimiser ses hôpitaux et à améliorer l’utilisation de ses centres de soins tout en améliorant la qualité de ses services de soins.