Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Au cœur de la culture égyptienne autour d’un bon café

L’Egypte, l’une des plus grandes et plus importantes civilisations du monde grâce à son héritage quasi intemporel, évoque pour la plupart pharaons, pyramides, ou encore momies. Mais encore assez méconnue, le café est une tradition qui résiste aussi à l’épreuve du temps, définitivement ancrée dans les habitudes des petits et grands.

Le reflet d’une société aux mille facettes

Le café s’est démocratisé au courant du XVIème siècle en Egypte et est rapidement devenu ce que le vin est aux Européens : une boisson du quotidien. Peu de temps après, des centaines de cafés ouvrent au Caire, la capitale.
Réservés à la gente masculine, ils étaient fréquentés par des populations riches, qui se servaient de la discrétion et de la chaleur de ces espaces pour parler affaires, soigner leur réseaux et leurs connaissances, et sonder également l’opinion publique.

Car les populations plus rurales et plus simples, tels que les artisans ou les bédouins, ont aussi intégré la fréquentation des cafés à leurs habitudes quotidiennes, pour se divertir et se reposer après une rude journée de travail.

Il s’agissait surtout d’un véritable moyen de socialisation car l’on pouvait apercevoir hommes de diverses origines et conditions se retrouver, échanger et appartenir ensemble à une même collectivité. Les cafés deviennent rapidement un endroit où convivialité et hospitalité sont de mise : presque comme l’intimité de la maison par extension.


Pause café

Connaissez-vous donc la technique de préparation du café égyptien ? Très semblable au café turc, il nécessite de la patience, et un respect précis des étapes.

Pour les ingrédients, on utilise donc du café très finement moulu, et de la cardamome et du sucre selon les goûts. Le tout est porté à ébullition, par deux fois. On verse le mélange dans les tasses, et le marc se déposera naturellement au fond du récipient après 5 à 10 minutes de repos.

Prêt à faire un bond en Egypte ? A vos tasses.