Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Bombardier : un contrat juteux pour le monorail en Egypte

Crédits : Bombardier

La firme canadienne Bombardier, spécialisée dans la construction de matériaux de transport, vient de décrocher un contrat d’une valeur de 4,5 Mds de dollars américains pour l’implantation du monorail dans la ville du Caire.

Avec ses 20 millions d’habitants, la capitale égyptienne est connue pour être particulièrement congestionnée. Un problème auquel les autorités – en l’occurence, la National Authority for Tunnels – ont choisi de répondre via l’installation de ligne de monorail, un moyen de transport entièrement automatisé, déjà en place à Sao Paulo, au Brésil, et en cours de développement à Bangkok, en Thaïlande, ou encore Wuhu, en Chine.

Un projet international

Bombardier sera, dans le cadre de ce projet, associé à des partenaires locaux tels que Orascom Construction et Arab Contractors. Les trois compagnies prendront la charge de la construction, du développement, ainsi que de la maintenance des nouvelles lignes pour les 30 ans à venir. 

 

Le monorail est déjà en service dans de nombreuses villes du monde, comme ici, à Nagoya, au Japon.

“Améliorer la qualité de vie”

Les 2 lignes de monorail devraient être en mesure de transporter 45 000 passagers toutes les heures, ce qui devrait “permettre de réduire drastiquement les temps de trajets des habitants, améliorant ainsi leur qualité de vie”, a déclaré Danny Di Perna, President de la division “Voies ferrées” de Bombardier, dans un communiqué. 

La première ligne, longue de 54 kilomètres, ralliera l’est du Caire à la nouvelle capitale administrative en cours de construction dans le désert, alors que la seconde, longue de 42 kilomètres, connectera la ville du 6 octobre à Gizeh.