Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Ce court métrage égyptien remporte la palme d’or à Cannes

Le court métrage “I am afraid to forget your face” vient de remporter la très prisée palme d’or de la catégorie court métrage du festival de Cannes 2020. Une consécration pour ce petit chef d’oeuvre d’une équipe de cinéastes en devenir.

Le film du réalisateur égyptien Sameh Alaa « I Am Afraid to Forget Your Face » a remporté la très prisée Palme d’Or dans la compétition des courts métrages du Festival de Cannes.

Le film met sous les projecteurs Seif Eldin Hemida et Nourhan Ali Abdelazez, et raconte en 15 minutes l’histoire d’un homme qui, après deux mois de séparation, entreprend un voyage compliqué dans l’espoir de retrouver quelqu’un. C’est le seul film arabe sélectionné en compétition pour ce prix prestigieux. Et c’est bien lui qui s’est imposé ! Bravo donc à toute l’équipe qui a travaillé dessus.

 

 

Une concurrence de qualité

Bravo car les 11 courts métrages nominés ont été sélectionnés parmi un total de 3 810 films provenant de 137 pays, a indiqué le festival sur son site web. Autant dire que la compétition a dû être féroce…

Pour les curieux et les cinéphiles, le film a été confronté à « Blue Fear » de Marie Jacotey et Lola Halifa-Legrand, « Motorway65 » d’Evi Kalogiropoulou, « Sudden Light » de Sophie Littman, « Son of Sodom » de Theo Montaya, « Camille Contactless » de Paul Nouhet et « Benjamin, Benny, Ben » de Paul Shkordoff, entre autres.

Ne minimisons pas l’importance de cette victoire, et son goût si particulier : « I Am Afraid to Forget Your Face » est le premier film égyptien à être nominé et à remporter la Palme d’Or à Cannes.