Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Coronavirus : comment les aéroports du Golfe font face à la crise

Suite à l’apparition d’un premier cas de coronavirus aux Émirats arabes unis, les pays du Golfe commencent à mettre en place des mesures de contingence.

Ils avaient été jusqu’alors épargnés par l’épidémie de 2019-nCov, ou coronavirus, qui se propage en ce moment à travers le monde. Mais avec un premier cas confirmé aux Émirats arabes unis, le Moyen-Orient se retrouve confronté à l’urgence médicale et à la nécessité de prendre des décisions à la hauteur de la volatilité du virus.

Restrictions de vol?

Ainsi, face à l’inquiétude croissante de nombreuses compagnies aériennes réduisent, voire annulent, leurs vols vers et en provenance de la Chine. Mercredi, Emirates, la compagnie aérienne d’État, a déclaré que ses vols vers ce pays d’Asie de l’Est fonctionnaient normalement.

La compagnie Emirates continue d’assurer les vols vers l’Asie de l’Est.

Prévention et information

Pour autant, des processus de dépistages approfondis sont mis en place dans les aéroports. Le ministère de la santé des Émirats arabes unis a également partagé des conseils et des informations sur sa page Twitter. Principalement, Il s’agit de conseils aux voyageurs et d’informations générales sur le virus.

 

De son côté, l’Arabie saoudite, a déclaré qu’elle appliquait des mesures de précaution dans les aéroports du royaume. L’autorité saoudienne de l’aviation civile a déclaré avoir pris, en coopération avec le ministère de la santé, des mesures de précaution et de prévention pour les passagers en provenance de Chine sur des vols directs et non directs. Des initiatives qui sont également mises en places dans d’autres aéroports du monde arabe, comme au Caire, ou encore à Beyrouth, où il est demandé aux passagers de remplir un formulaire spécifique et de le transmettre aux services de santé de l’aéroport.