Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Coup d’envoi du championnat féminin de football d’Arabie Saoudite

Il s’agit d’une première historique dans le Royaume. Pour la première fois, l’Arabie saoudite va voir s’affronter les meilleures équipes féminines de football du pays au sein d’un championnat de football.

Un tournoi symbolique des progrès en cours dans le Royaume

Cette compétition historique a démarré mardi matin. Elle est composée de 24 équipes de Djeddah, Riyad ou encore Dammam et de plus de 600 joueuses. Toutes ces équipes s’affrontent au sein d’un championnat pour remporter le titre, agrémenté d’un prix de 133 000 dollars en espèces.

 

Les premiers matchs ont vu les équipes d’Al-Riyadh, les Tigers de Djeddah ainsi que l’équipe située à Dammam “Al Mamlakah” triompher de leurs opposants sur des scores fleuves. Elles sont toutes trois en tête du championnat.

Au-delà de ces premiers matchs, dont la symbolique est puissante en Arabie Saoudite, l’initiative de cette compétition de football féminin a été saluée un peu partout à travers le monde et est présentée comme une étape majeure pour le monde du sport saoudien. De nombreuses personnalités ont d’ailleurs apporté publiquement leur soutien à cet événement.

Qualifiant la compétition d' »étape positive », Abdullah Alyami, entraîneur de football et journaliste sportif saoudien, a déclaré qu’il s’attendait à ce que beaucoup plus de femmes participent aux futurs tournois. Son confrère Riyan Al-Jidani a également tweeté son soutien à une telle expérience

Engouement autour de la compétition

Initialement, le tournoi devait commencer en mars, mais la pandémie de coronavirus a bouleversé les plans des organisateurs. Pour certaines équipes, cette interruption a été une occasion d’améliorer leur jeu et leurs tactiques.

« Nous avons commencé les préparatifs très tôt, et le retard dû à la pandémie a joué en notre faveur. Nous avons pu prendre plus de deux mois pour préparer le tournoi », a déclaré Maram Al-Butairi, directeur général et entraîneur en chef du Eastern Flames FC, un club de football féminin basé à Dammam. Les joueuses sont également de cet avis. Pour Amal Gimie, une milieu de terrain érythréenne des Kings United de Jeddah, c’est un rêve qui se concrétise.

 

Si les matchs ne sont pas encore retransmis en direct, les nombreux tweets et réactions témoignent de l’engouement des fans de football saoudien autour de la compétition.

L’ouverture d’un championnat de football féminin peut-il constituer un point de départ du sport féminin professionnel en Arabie Saoudite ? D’autres sports comme le basket-ball, le tennis, peut-être même la natation de compétition pourraient suivre dans les prochaines années.