Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Football : En Saudi Pro League, Gomis fait la course au soulier d’or

L’attaquant français Bafétimbi Gomis est à la lutte avec le marocain Abderrazak Hamdallah pour le titre de meilleur buteur du championnat saoudien.

S’il siège pour l’instant en deuxième position du classement à quatre longueurs de son homologue marocain, Bafétimbi Gomis ne compte pas s’avouer vaincu si facilement. Non seulement parce que la magie du sport rend possible n’importe quel scénario sur un simple match. Mais également parce que des matchs, il en reste trois. Rien n’est donc joué dans cette lutte à distance entre deux des attaquants les plus prolifiques de la région.

Le français n’a pas tardé à s’imposer dans le championnat saoudien

 

Deux arrivées remarquées

Les deux hommes ont rejoint leurs clubs respectifs en 2018 et n’ont pas tardé à s’imposer dans le championnat saoudien. A 35 ans, Gomis débarquait d’un des plus grands clubs turcs, Galatasaray, au terme d’une saison folle qui l’aura vu inscrire 29 buts en 34 matchs et remporter le titre national. Quant à Hamdallah, de 5 ans son cadet, il avait également frappé très fort en signant une saison pleine et 28 réalisations en 30 matchs avec son club Qatari d’Al-Rayyan.

 

Une compétition à deux échelles

Aujourd’hui, les deux hommes se “tirent la bourre” selon le terme consacré, avec une longueur d’avance incontestable à accorder au marocain (42 buts au total pour Gomis contre 59 pour Hamdallah). Une lutte qui reflète celle, à plus grande échelle, de leurs clubs respectifs -Al-Hilal pour le français, Al-Nasser pour le marocain- qui tourne pour l’instant à la faveur du premier, Al-Hilal, qui caracole en tête à 6 longueurs de son adversaire.

 

L’adversaire direct du français est une véritable machine à marquer

 

Un pour tous, tous pour un

Si c’est bien Hamdallah qui semble le mieux placé pour, à nouveau, terminer meilleur buteur du championnat, Gomis peut d’ores et déjà se consoler d’être en meilleure position pour remporter le titre de champion d’Arabie saoudite. Et, si les récompenses personnelles sont toujours gratifiantes et significatives de performances souvent hors normes, le football reste un sport collectif et, à ce titre, les titres remportés par les équipes sont les plus importants.

En tout cas, tous ces rebondissements font de la Saudi Pro League un rendez-vous incontournable du football dans la région Moyen-Orient et Asie, de plus en plus suivi à mesure que les talents viennent renforcer les rangs des clubs locaux en pleine expansion.