Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

De l’ombre à la lumière, Sara Al Saoud, la designeuse saoudienne qui habille les stars

En 2008, cette designeuse saoudienne fonde avec sa soeur Death By Dolls, une marque qui met en avant une autonomisation des femmes et une acceptation de sa différence. Dix ans plus tard, chanteuses, actrices, mannequins s’arrachent ses créations et s’affichent sur la toile.

Beyoncé, Janet Jackson, Hayley Baldwin… Qu’ont-elles en commun ? Toutes ont eu recours au cours de ces dernières années, à la même styliste, Sara Al Saud. La designeuse d’origine saoudienne a conquis les célébrités américaines avec sa marque Death By Dolls fondée avec sa soeur en 2008.

C’est en octobre 2018 que Sara Al Saoud est véritablement sortie de l’ombre. Son fait d’arme : avoir dessiné le costume choisi par Beyoncé pour une soirée d’Halloween, un justaucorps Adidas violet à une jambe, en hommage à la sprinteuse olympique américaine Florence Griffith-Joyner, alias Flo-Jo, décédée il y a 20 ans.

 

En mettant à l’honneur la femme la plus rapide du monde, Beyoncé a mis les projecteurs sur la créatrice de son costume qui a également posté sur son compte Instagram les esquisses de sa création.

 

Sara Al Saoud, une designeuse de l’ombre

Malgré cette soudaine notoriété, la designeuse est une habituée des célébrités. Depuis 2008, sa marque a conquis une clientèle de renommée internationale et plusieurs stars ont ainsi été aperçus avec ses créations.

A l’occasion de la sortie du single “Made For Now”, Janet Jackson ainsi a arboré dans son clip vidéo des pièces de Death By Dolls.

 

De même, le mannequin Hayley Baldwin a été séduite par une veste en jeans bleu ciel de la même marque.

 

Aujourd’hui installée à Los Angeles, où est également basée la maison Death By Dolls, Sara Al Saoud s’est fait un nom.