Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Deux athlètes bahrainis médaillées au premier championnat arabe virtuel de Para-Taekwondo

Les jeunes para-athlètes bahreïnis Noora Yusuf Zainal et Rawan Ismaeel AlSaad ont remporté la première (or) et la troisième (bronze) places lors du premier championnat arabe de para-taekwondo en ligne, qui s'est tenu les 20 et 21 juin 2020. Retour sur leur exploit.

Une première compétition à haute intensité

Pour sa première édition, la compétition a rencontré un réel succès. Elle était organisée conjointement par le “People of Determination Council” de la police de Dubaï et par la Fédération de taekwondo des EAU, sous la supervision de la Fédération arabe de taekwondo.

Au total, ce sont ainsi 47 prétendants, dont 19 femmes, de 6 pays arabes qui ont pris part à cette compétition virtuelle. Les athlètes ont pu soumettre leurs prestations directement en ligne et tout cela en direct. Une fois la performance terminée, un jury était chargé d’évaluer la présentation de l’athlète.

Noora et Rawan, deux étudiantes au Dojang « Sport to Door Free Spirit » situé à Bahreïn, ont fait sensation et ont remporté respectivement la médaille d’or et la médaille de bronze du championnat. Un résultat exceptionnel mais qui ne doit rien au hasard, tant les athlètes du complexe “Sport to Door Free Spirit” sont formés pour atteindre l’excellence sous l’égide de maîtres expérimentés, au rang desquels figure Fajar Al-BinAli.

 

Sport et numérique : deux facteurs d’inclusion déterminants

Cette compétition, inédite à plus d’un titre, marque la volonté des pays arabes d’inclure des athlètes spécialement handicapés dans le Taekwondo de compétition et d’évaluer les niveaux de performance ainsi que le nombre réel d’athlètes pouvant participer à ce type d’événement dans la région arabe, probablement en vue de la préparation des prochains jeux paralympiques.

Fajar Al-BinAli, entraîneur et athlète féminine Bahreïnie de renom en matière de Taekwondo (elle a notamment gagné la médaille d’argent aux championnats du monde de Taekwondo de plage, est parfaitement consciente du potentiel que représente l’organisation de ce premier championnat. L’objectif étant évidemment, à travers cet événement, de renforcer l’intégration des personnes handicapées.

 

 

Victorieuse, la coach et mentor des deux jeunes athlètes bahreïnis s’est dite honorée et ravie d’autant plus que cette médaille est la première dans l’histoire du Royaume dans les arts martiaux. “C’était la première participation internationale du Royaume. Une victoire pour les para-athlètes bahreïnis dans n’importe quelle forme d’art martial est donc un événement historique et un moment de grand honneur pour nous tous ».

Cette compétition devrait faire naître des vocations au sein des populations moyen- orientales, et inspirer les athlètes sans distinction de sexe, de capacité ou de tout autre préjugé, à s’emparer du taekwondo.