Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Deux films arabes sélectionnés pour le festival de Toronto

Le coronavirus n’aura pas raison de tous les festivals de cinéma majeurs. Le Tiff (Festival international du film de Toronto) ou encore la Mostra de Venise, ont annoncé qu’ils auraient bien lieu, même s’ils devaient revoir leurs formules pour respecter les règles de sécurité. Ils ont également annoncé leurs sélections, et le monde arabe n’est pas en berne.

Deux films arabes viennent d’être sélectionnés pour participer au Festival International du Film de Toronto. Ils seront inclus dans le “Programme découverte”, qui met la lumière sur les jeunes auteurs.

L’avenir du cinéma palestinien ?

Le premier, Gaza Mon Amour, est le dernier film des frères Nasser, qui sont un duo de réalisateurs palestiniens. Il sera diffusé pour la première fois dans la catégorie “Horizons” du festival de Venise, où il est également sélectionné. Il s’agit d’une histoire d’amour à rebondissements entre Issa, un pêcheur de soixante ans, qui cache un secret (une statue d’Apollon retrouvée dans son filet de pêche),et Siham, une femme qui travaille sur le marché. Avec les autorités locales aux trousses, le vieil homme parviendra-t-il à déclarer sa flamme à l’objet de son désir ?

 

Un film documentaire égyptien

Le second s’appelle Lift it like a girl (en gros, Soulève-le si t’es une femme). Réalisé par Mayye Zayed, il s’agit d’un film documentaire égyptien, qui retrace le voyage intime dans la vie intérieure d’une athlète haltérophile en herbe.

 

 

Ces deux oeuvres vont permettre à la culture arabe et aux enjeux sociétaux de ces régions
de rayonner de manière internationale aux yeux du plus grand nombre, et il n’est pas à exclure que d’autres oeuvres viennent allonger la liste des présentes aux grands festivals de cinéma de 2020. A vos popcorn !