Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Egypte : deux pyramides rouvertes au public

Au pays des pharaons, les explorations vont encore bon train, des milliers d’années plus tard. Les autorités locales viennent de rouvrir deux pyramides pour la première fois depuis 1965.

Samedi dernier, les autorités égyptiennes ont rouvert au public la pyramide rhomboïdale de Snéfrou, dite “pyramide ratée”, ainsi qu’une pyramide attenante, plus petite.

 

Situé à Dahchour, au sud du Caire, le monument a été construit vers 2600 avant J-C et mesure 105 mètres de haut. Si on le considère comme l’ancêtre de la pyramide de Khéops, il se distingue de sa filleule par des traits caractéristiques –une partie supérieure affaissée– apparemment issus d’une erreur de conception. Pour autant, la pyramide de Snéfrou demeure l’une des mieux conservées du pays grâce à son revêtement calcaire. 

 

Ainsi, les visiteurs peuvent désormais accéder à deux chambres funéraires de la pyramide de Snéfrou, via un tunnel de 79 mètres de long, ainsi qu’à la petite pyramide attenante, qui culmine à 18 mètres. 

 

 

Des fouilles locales portent leurs fruits

 

Le gouvernement égyptien, en la personne de Khaled Al-Anani, ministre des antiquités, a par ailleurs rapporté la découverte de sarcophages -dont certains contiennent des momies très bien préservées-, et de restes d’un mur d’une longueur de 60 mètres datant d’il y a 4000 ans, par une équipe d’archéologues, lors de fouilles dans la nécropole royale de Dahchour, sur la rive ouest du Nil. Parmi les autres découvertes, il est également question de masques funéraires et d’outils datant de 750 à 332 avant J-C.