Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

En méditerranée, Banksy s’engage pour la cause des migrants

crédits : The Guardian

L’engagement politique du street-artiste anglais n’est une nouvelle pour personne. Ses messages, qu’ils soient écrits ou dessinés, ornent les murs du monde entier et sa renommée n’est plus à faire. On lui attribue même de nombreuses oeuvres non-revendiquées. Cette fois, Banksy s’affiche clairement en s’engageant dans le secours des migrants qui se retrouvent en difficulté en méditerranée.

Il a récemment travaillé sur plusieurs pièces autour de la question de la crise migratoire, et, comme il l’avait déclaré lui-même, il “ne pouvait décemment accepter de garder cet argent pour lui”. Il a donc proposé à une activiste de l’utiliser pour faire l’acquisition d’un bateau et sillonner avec la méditerranée pour venir en aide aux migrants en difficulté.

 

Pas de jour de repos

C’est aujourd’hui chose faite, puisque le Louise Michel, ainsi nommé en honneur à l’activiste féministe anarchiste française est à flot et a entrepris sa mission humaniste. Mission indispensable s’il en est puisque sur la simple journée d’hier, le bateau aurait sauvé quelque 89 personnes d’une mort certaine, parmi lesquelles 14 femmes, et 4 enfants.

 

 

Entièrement décoré par les soins de l’artiste anglais, le Louise Michel (qui peut atteindre jusqu’à 27 noeuds, soit 50 km/h) arbore des couleurs roses, des motifs évoquant l’amour (une bouée en forme de coeur), et des silhouettes pochées (une jeune fille en gilet de sauvetage) très représentatives de la “patte” de Banksy.

 

Une rencontre fortuite

A flots depuis le 18 août, le bateau est aux mains de Pia Kemp, une capitaine expérimentée qui a déjà dirigé plusieurs bateaux d’ONG. C’est elle que Banksy, admiratif de son travail, a contacté en premier pour lui parler du projet, après avoir lu son histoire dans les journaux. Conscient de l’importance de la répartition des rôles, l’artiste s’en tient à sa position de mécène. “Il n’a pas la prétention de nous dire comment administrer un bateau, et nous n’avons pas la prétention d’être des artistes”, a déclaré Kemp.

Désormais, la jeune femme et son équipage cherchent un port pour mettre leurs passagers à l’abri.