Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Et le meilleur entrepreneur du monde est …

Au départ, ils étaient plus de 120 000 participants, originaire de 187 pays… Ce soir, il n’en reste qu’un. nERV Technologies, une entreprise visant à révolutionner le milieu médical, vient de remporter l’Entrepreneurship World Cup, ou coupe du monde des entrepreneurs, organisée par le Global Entrepreneurship Network (GEN), dont la finale se tenait à Riyad, en marge du MiSk Global Forum.

Les jeunes entrepreneurs qui ont participé à la finale mondiale de la Coupe du monde des entrepreneurs n’en étaient pas à leur coup d’essai. Ils avaient tous remporté au préalable les finales régionales de leurs pays ainsi que le droit de venir à Riyad “pitcher” leur concept devant un jury d’experts. A la clé, un chèque de 500 000 dollars pour le vainqueur, des prix pour tous les finalistes (le cumul des prix des 5 premiers atteignait le million de dollars) mais également une myriade d’opportunités comme l’explique Jonathan Orthmans, PDG du GEN : “C’est une excellente occasion de perfectionner leurs compétences par le biais de la formation. Il ne s’agit pas seulement d’une compétition de start-ups, nous sommes aussi un accélérateur, travaillant avec de nombreux partenaires différents à travers le monde pour leur fournir mentorat et conseils au fil de la compétition. Enfin, nous proposons un suivi dans le temps, avec la création d’un réseau d’entrepreneurs que nous allons continuer de faire vivre, et auquel nous allons donner accès à de nombreux programmes”.

Jonathan Orthmans, PDG du Global Entrepreneurship Network

“Une immense joie”

A l’annonce du verdict, le vainqueur devient une véritable star. Adulé, sur scène, la coupe dans un bras et le second autour d’un fan en quête d’un selfie avec le héros du jour, le canadien Amr Abdelgawad, chef des opérations de la start-up, mesure sa joie et le chemin parcouru : “C’est absolument fantastique de gagner. Ces derniers jours ont été une sorte de rêve, à l’image de ces dernières années d’ailleurs…“ Avec Nerv Technologies, il entend changer le paradigme actuel du monde de la santé, en rendant possible de détecter des complications post-opératoires afin de proposer une médecine plus préventive que réactive. Désormais récompensé, il pense à la suite. “Notre produit n’est encore qu’en phase expérimentale, alors maintenant nous entrons dans la phase d’étude, avant de commencer à commercialiser notre produit….”

Tous des vainqueurs

La victoire finale, si elle n’était pas tant savourée par le canadien, ne serait presque qu’un détail, tant les participants tirent chacun le maximum de cette expérience. D’aucuns ont perfectionné leur business plan, d’autres leurs talents de “pitcheurs”, et tous ont eu l’occasion de créer du réseau, et d’attirer les investisseurs. C’est le cas de Michael Waggoner, le créateur de Curomat, une société visant à la fois à réduire les déchets organiques et à les réutiliser pour fabriquer des matériaux plastiques de qualité : “La compétition aura dans tous les cas été une énorme ressource pour nous. Nous avons pu nouer le contact avec des investisseurs, et avec un écosystème incroyable, et bien sûr le lot de consolation ne fait jamais de mal. Je pense que pour tous les participants, c’est un grand pas en avant, et que toutes nos entreprises vont rencontrer le succès”.