Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

La finance islamique, un antidote à la crise financière ?

Reposant sur les principes de la religion musulmane, qui interdit les intérêts sur les prêts, la finance islamique séduit de plus en plus les marchés financiers occidentaux. Et si ce modèle pouvait nous protéger contre la prochaine crise financière ?

Conforme aux principes de l’Islam, qui interdisent la spéculation et les intérêts sur les prêts, les produits financiers développés par les banquiers islamiques sont en forte progression dans le monde musulman et ailleurs. Plus éthique et tournée vers l’économie réelle et l’intérêt général, la finance islamique fait les beaux jours de banques comme la Banque commerciale nationale (NCB) d’Arabie saoudite, qui a contribué au développement de ses produits phares.

La finance islamique, moteur de la résilience saoudienne à la crise ?

Au début des années 2010, alors que le Royaume résistait davantage au effets de la crise financière de 2008 que les économies occidentales, le directeur de la NCB, Abdul Kareem Abu al Nasr, expliquait ainsi la résilience de l’économie saoudienne : une politique budgétaire accommodante et le maintien d’un programme d’investissement ambitieux, une faible implication dans le phénomène de bulle immobilière qui a touché les pays du Golfe, et une activité bancaire reposant sur des actifs fiables.

« Les produits islamiques sont basés sur des transactions réelles impliquant l’économie réelle. Les banques islamiques assument la responsabilité de leurs clients et ne se contentent pas de vendre les prêts à des tiers, qui les vendent ensuite à des tiers. Enfin, il y a une forte préoccupation pour l’éthique dans la banque islamique qui sert à protéger le client, la banque et la société dans son ensemble. »
Abdulkareem Abu al Nasr, 2012

L’Arabie saoudite, un modèle pour la finance islamique

Selon Al Nasr, l’Arabie saoudite a servi de de modèle pour le développement bancaire islamique, grâce à un contexte particulièrement favorable, à savoir une économie forte et en croissance et une population jeune et entrepreneuriale. Les produits financiers conformes à la religion musulmane sont maintenant la norme dans la banque de détail en Arabie saoudite, et le deviennent de plus en plus sous d’autres formes pour la finance de marché.