Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

IMA : une visite virtuelle au coeur des sites endommagés du monde arabe

Institut du Monde Arabe

Créé en 1987 à Paris, l’Institut du Monde arabe entend établir un lien de compréhension culturelle entre la France et le Moyen-Orient à travers les différentes formes d’arts. Rien d’étonnant si aujourd’hui, avec “Cités millénaires”, l’institution décide de mettre en lumière le statu quo alarmant des sites patrimoniaux menacés ou détruits au Moyen-Orient.

Partiellement ou totalement détruits, de nombreux sites du monde arabe ont souffert des conflits armés ces dernières années. Mais comment se faire une idée concrète des ravages causés lorsque l’on se trouve à des milliers de kilomètres ? L’art semble être la meilleure des solutions. Jusqu’au 10 février prochain, l’Institut du monde arabe ouvre ses portes aux visiteurs du monde entier à l’occasion de Cités millénaires”, une exposition unique en son genre, et rompant avec les expositions traditionnelles présentées par l’IMA jusqu’ici.

“Cités millénaires” où l’exposition 3.0

En entrant, vous ne trouverez ni peinture, ni sculpture ni même artefacts. A la place, une exposition entièrement tournée vers le numérique, empreinte d’une atmosphère sombre et faiblement éclairée, où l’on est confronté à de grands écrans offrant une variété de projections saisissantes. “Cités Millénaires” met en lumière le statu quo alarmant des sites patrimoniaux menacés ou détruits au Moyen-Orient comme la Grande Mosquée Al-Nuri de Mossoul construite en 1172, l’Église Notre-Dame-de-l’Heure de Mossoul érigée au XIXe siècle ou encore les temples majestueux de Bel et de Baalshamin à Palmyre.

Grâce à l’exposition, vous pourrez visiter à l’aide d’un casque de réalité virtuelle, ces sites reconstruits numériquement pour l’occasion. Avec l’imagerie VR, vous serez transporté au coeur de chaque sites et les projections animées vous donneront à voir les conséquences tragiques de ce qu’il reste de ces lieux riches d’histoire, ravagés par des années de conflits.

Une exposition, mais à quelles fins ?

“Cités Millénaires” apparaît comme le bon moyen pour une prise de conscience d’un grand nombre sur l’urgence de la situation actuelle. Si aujourd’hui, dans de nombreuses régions du monde arabe, il y a urgence – sanitaire, alimentaire, santé, sécurité – le patrimoine est également en danger. L’exposition de l’IMA entend préserver ce patrimoine en péril grâce à la technologie, indispensable pour notre Histoire, et sensibiliser les visiteurs à cette crise. Qui sait, cela pourrait nous encourager à agir dans notre environnement immédiat.