Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Incendie de Notre-Dame de Paris : un élan de soutien au Moyen-Orient

Crédit photo : Rémi Mathis

Le violent incendie qui a ravagé le monument parisien a suscité l’émotion au Moyen-Orient l’édifice est perçu comme un symbole de la France et de sa capitale.

Un important incendie s’est déclaré lundi dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Le feu, qui a ravagé la toiture et la flèche de l’édifice, a nécessité plusieurs heures d’intervention des pompiers pour être maîtrisé. La catastrophe a suscité l’émotion à Paris, dans l’Hexagone, mais aussi dans le monde où le monument, vieux de plus de six siècles, est perçu comme un symbole de la France et de sa capitale.

« Une soirée triste pour la France »

Au Moyen-Orient, les messages de soutien des chefs d’Etat et officiels n’ont pas tardé à affluer. « J’exprime ma profonde tristesse à l’égard de l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, ce chef d’œuvre architectural. Tous nos soutiens à nos frères français. », a ainsi tweeté Sheikh Ahmed Al-Tayeb, Grand Imam d’Al-Azhar, Egypte.

« C’est une soirée triste pour la France, et le monde entier », a de son côté annoncé Khalid Al Ankary, ambassadeur d’Arabie saoudite en France sur le réseau social.

Même émotion du côté du Liban où le Premier ministre Saad Hariri s’est fendu d’un tweet de soutien : « La tristesse étreint le monde à la vue de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Un désastre patrimonial et humain indescriptibles. Toute la solidarité du Liban avec le peuple français. »

La cathédrale, qui a subi d’importants dégâts, nécessitera plusieurs décennies et des centaines de millions d’euros de réparation.