Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Khaled bin Alwaleed : la révolution du prince vegan

Le prince saoudien Khaled bin Alwaleed est décidé à importer la culture du véganisme au Moyen-Orient. Après l’ouverture de Plantcafé, son premier restaurant végétalien à Hamala Hills (Bahreïn), 10 autres vont ouvrir en Arabie saoudite, dans les Emirats, en Egypte, au Liban et à Londres d’ici 2020.

“Mon objectif principal est de jeter l’agriculture industrielle dans la poubelle de l’histoire”, affiche le prince végétalien sur son compte Instagram.

“Vous n’avez pas besoin d’être un scientifique pour comprendre que le réchauffement climatique est réel”
Prince Khaled bin Alwaleed

Défenseur de la cause animale et militant pour une société qui respecte l’environnement, il se confie à Startup Magazine : “Devenir vegan a vraiment changé ma vie. J’ai commencé à aimer davantage la Terre. C’est l’une des raisons pour lesquelles je ne veux pas investir dans le bétail. C’est un problème de développement durable. Je m’en soucie, et l’Arabie saoudite devrait s’en soucier aussi”.

« Un pas dans la bonne direction »

Le président du groupe KBW Ventures est décidé à proposer une alimentation plus saine aux citoyens de la péninsule : “Notre région fait partie du top 10 des pays les plus touchés par l’obésité. Cela est fou, c’est une blague d’en arriver jusqu’à là. Je ne veux pas dire qu’ouvrir 10 restaurants va résoudre le problème, mais c’est un pas dans la bonne direction”, il explique dans un post Facebook.