Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie saoudite, troisième pays le plus heureux du monde ?

Un récent sondage Ipsos place le royaume saoudien à la troisième place du classement des pays dont la population est la plus heureuse, devant la France, les Etats-Unis, ou le Canada.

En général, ce n’est pas l’indicateur qui focalise le plus d’attention. Encore que certains pays, comme le Bhoutan, le scrutent attentivement depuis plus de dix ans (le pays a décidé en 2008 de prêter plus attention au Bonheur National Brut, qu’au sacro-saint Produit Intérieur Brut, ou PIB). Mais dans le classement des pays, les premières sont souvent trustées par les mêmes : en la matière, les meilleurs élèves du monde sont toujours la Finlande, le Danemark, la Norvège, l’Islande, et les Pays-Bas.

Ce n’est pourtant pas ce que révèle cette étude Ipsos réalisée auprès de 1000 citoyens de chacun des 27 pays participants. Il en ressort au contraire que, si l’on retrouve bien nos voisins bataves dans le trio de tête, ils y sont accompagnés par la Chine et… l’Arabie saoudite. Dans le royaume saoudien, 80 % des répondants se sont déclarés “plutôt heureux”, ou “très heureux”. C’est d’ailleurs le pays qui compte la plus forte proportion d’adultes qui se considèrent « très heureux », avec 30 %, suivi de l’Inde avec 22 % et des Pays-Bas avec 20 %. La Chine caracole en tête avec 93 % des votants se déclarant du même état d’esprit.

 

 

Le reste du top 10 est occupé par la France, le Canada, l’Australie, le Royaume-Uni, la Suède, l’Allemagne, et la Belgique, ou le bonheur est revendiqué par entre 70 et 80 % de la population.

Les pays dont le niveau de bonheur est le plus faible dans l’indice sont l’Espagne, le Chili et le Pérou.

L’enquête, pourtant réalisée cet été au cœur de la pandémie de covid-19, a généré des résultats relativement similaires à l’année précédente, peu chamboulés par le virus.