Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Koweït va reconstruire les silos à grain du port de Beyrouth.

Les silos à grain situés sur le port de Beyrouth sont de première importance pour le pays. Or, ils ont été dévastés par l’explosion du 4 août. Consécutivement à cette terrible nouvelle, l’ambassadeur du Koweït au Liban, Abdel-Aal al-Qenaei, a déclaré que la reconstruction de ces silos serait le “meilleur point de départ pour l’action d’aide matérielle internationale.”

Selon l’ONU, 85 % des céréales et du blé du Liban étaient stockés dans les silos à blé. Il est donc peu de dire que la situation, déjà critique au vu de l’état économique du pays, et de la situation de grande détresse dans laquelle se retrouvent les sinistrés de Beyrouth, vient de s’aggraver de manière radicale. Il est ainsi primordial de reconstruire au plus vite ces infrastructures de premier ordre dans la vie des Libanais.

 

Bonne action désintéressée

Pour ce faire, le Koweït va mettre la main à la pâte, et au portefeuille. Attention à ne pas y voir de tentative d’ingérence de la part du Koweït. A l’origine, ces silos ont été construits en 1969 grâce à un prêt du Fonds koweïtien pour le développement, et c’est pourquoi le pays a décidé d’annoncer leur reconstruction.

Des plans de construction de nouveaux silos avaient bien été élaborés il y a quelques années mais il s’étaient vus abandonnés faute de fonds suffisants, d’après les informations rapportées par Reuters.