Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Maroc signe le premier « partenariat vert » avec l’Union européenne

Salad farm vegetable green oak lettuce. Close up fresh organic hydroponic vegetable plantation produce green salad hydroponic cultivate farm. Green oak lettuce salad in green Organic plantation Farm

Le Maroc et l'Union européenne (UE) ont signé à Rabat, la capitale marocaine, un protocole d'accord sur l'établissement d'un partenariat "vert" avec l'UE. Le Maroc devient ainsi le premier pays à conclure un tel partenariat avec Bruxelles, rapporte le site d'information Yabiladi.

Signé par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le vice-président exécutif de la Commission européenne et commissaire à la politique d’action pour le climat, Frans Timmermans, le mémorandum vise à établir un partenariat « vert » entre les partenaires dans les domaines de la lutte contre le changement climatique, de la transition énergétique, de la protection de l’environnement et de la promotion de l’économie verte et bleue.

De nature stratégique, avec de réelles opportunités de coopération politique, économique, technique et technologique, ce partenariat vert devrait, entre autres, placer la lutte contre le changement climatique, la promotion et le progrès de la transition énergétique, la protection de l’environnement et la transition vers une économie verte et équitable parmi les priorités des relations UE-Maroc.

Le Marco renforce son partenariat avec l’UR

Le mémorandum permettra aux partenaires de progresser vers leurs objectifs communs de devenir des économies à faible émission de carbone en visant la neutralité climatique, tout en assurant la sécurité de leurs approvisionnements énergétiques et en ne laissant personne de côté. Il s’agit également de promouvoir la transition vers une industrie à faible émission de carbone par des investissements dans les technologies vertes, la production d’énergie renouvelable, la mobilité durable et la production propre dans l’industrie.

Elle permettra également aux partenaires de renforcer leur coopération et d’en faire un levier pour un développement durable mutuellement bénéfique. L’accord vise également une consultation et un échange de politiques précoces, en tenant compte des intérêts, des priorités et des préoccupations de chacun des partenaires lors de l’élaboration des politiques. Il vise également à sensibiliser le public, notamment les groupes les plus vulnérables, aux défis climatiques et environnementaux, en encourageant la contribution des différents acteurs à la réussite de ce partenariat.

Le partenariat a été lancé en présence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, de la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, et de la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui.