Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le premier Festival de Cinéma d’Arabie saoudite a accueilli des dizaines de stars internationales sur son tapis rouge

C’est au cœur de la vieille-ville de Jeddah, ville portuaire de l’Arabie saoudite, que s’est ouvert le premier Festival du film du royaume, qui a accueilli plusieurs dizaines de stars internationales et arabes. Le Festival du Film de la Mer Rouge aura lieu jusqu’au 14 décembre prochain pour présenter une soixantaine de films régionaux et internationaux, et récompensera de nouveaux talents du cinéma saoudien. 

C’est sur un tapis rouge riche en couleurs et en paillettes qu’ont défilé plusieurs dizaines de stars de la chanson et du cinéma arabe, français, et international. Ces dizaines de personnalités VIP ont toutes posé sous les flash des photographes arabes, français, italiens et américains, réjouis de couvrir cet événement inédit.
Et pour cause, le Festival du Film de la Mer Rouge est le premier à voir le jour en Arabie saoudite, au cœur du vieux quartier Al Balad de Jeddah, ville balnéaire réputée pour son aspect cosmopolite et artistique, et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

 

 

 

Plusieurs personnalités arabes, françaises et américaines au rendez-vous

 

Pour l’occasion, les organisateurs du Festival n’ont pas lésiné sur les moyens. Sur un tapis rouge installé parmi les palmiers décorés de lumières, et surplombé par les grandes bâtisses de la vieille-ville, les flash des photographes n’ont cessé de capturer l’incroyable panel de stars qui a défilé. L’ambassadeur de France Ludovic Pouille, habitué des évènements culturels tenus par l’Arabie saoudite, a suivi le pas de Jack Lang, Président de l’Institut du Monde arabe, et de Cécilia Attias, ancienne Première Dame de France.

 

Après l’arrivée de Youssra, chanteuse égyptienne aux millions d’albums vendus dans le monde, plusieurs mannequins internationales ont fait leur entrée, comme les tops model Alessandra Ambrioso, Candice Swanepoel et Shanina Shayk. 

 

 Clive Owen

 

C’est ensuite le célèbre acteur Clive Owen qui a posé dans une veste en velours noir, suivi par Haifa Al Mansour, réalisatrice saoudienne acclamée par les photographes et autres personnalités présentes sur le tapis rouge. 

Pour terminer en beauté, le Festival a accueilli l’actrice Catherine Deneuve (est-il vraiment nécessaire de la présenter ?) et l’acteur Vincent Cassel accompagné de sa femme, Tina Kunakey.

 

Catherine Deneuve et Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, au Red Sea Festival à Jeddah

 

Cette sélection de personnalités prestigieuses a été chaleureusement accueillie par Mohammed Al Turki, Président du Festival, qui se réjouit qu’un tel évènement voie le jour en Arabie saoudite : « Je suis honoré de rejoindre le Red Sea pour soutenir ce nouveau festival passionnant et rassembler les gens à travers le langage universel du cinéma” avait-il déclaré lors de sa nomination en juillet dernier. 

 

Un Festival inédit en tous points 

 

Outre l’aspect inédit de la tenue d’un tel festival dans le royaume d’Arabie saoudite, l’espace qui accueille la riche sélection de films est particulièrement impressionnant. Au coeur même du quartier historique d’Al Balad, entre les maisons du 7ème siècle aux volets colorés, se dressent plusieurs salles de cinéma éphémères plus vraies que natures : à l’intérieur de leurs façades vertes, on retrouve un guichet où prendre ses tickets pour la projection des films, ainsi qu’un distributeur de pop corns et de boissons. Bref, tout comme dans un vrai cinéma !

 

Salle de cinéma du Festival

 

La tenue d’un tel événement, juste après le Grand Prix de Formule 1 et le concert de Justin Bieber et David Guetta le week-end dernier, ainsi que l’inauguration du centre d’art Hayy Jameel, est un pas supplémentaire pour l’investissement de l’Arabie saoudite dans la culture.

 

 

Vincent Cassel sur le tapis rouge du Red Sea 

 

 

Et c’est un sentiment ressenti par tous, dont Vincent Cassel, qui a affirmé au micro de Kawa News : “j’étais au circuit de F1, maintenant je suis ici, c’est loin de l’image qu’on a de ce pays, on sent que ça bouge, qu’il y a du changement”.

 

Rendez-vous dans les prochains jours pour suivre la projection des films et les premières impressions des spectateurs et personnalités du cinéma sur ce premier festival très prometteur pour le futur du cinéma saoudien !