Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le premier métro sans conducteur d’Afrique débarque en Egypte

C’est le Français Alstom qui est chargé de développer sa ligne, dans le cadre d’un projet d’extension du métro cairote.

La multinationale française Alstom a annoncé la signature d’un accord-cadre avec l’Autorité nationale égyptienne des tunnels (Nat) pour développer le premier projet de métro sans conducteur en Égypte, le premier sur le continent. L’annonce a été faite en marge de la 27e conférence des parties à la convention des Nations unies sur les changements climatiques, la Cop27, qui se tient à Sharm el-Sheikh. Le projet est associé au développement de la ligne 6 du métro du Caire, pour laquelle Alstom est responsable de la conception, de la construction et de la maintenance.

500 000 passagers par jour

Comme le rapporte la presse locale, cette ligne est actuellement la dernière extension prévue du métro, qui a été construit en 1987. Longue de 35 km, elle traversera du nord au sud les quartiers de Shubra El-Kheima et de New Maadi, dans le Grand Caire, et se terminera au début de la route Ain El-Sokhna – Al-Khosos. La ligne devrait compter 27 stations, dont 12 souterraines, et pourrait accueillir environ un demi-million de passagers.

Selon Alstom, la construction de cette ligne contribuera à réduire la congestion de la ligne 1 du métro du Caire et à élargir la gamme d’options de transport pour les personnes voyageant dans la ville. Le projet intègre également les exigences actuelles en matière de durabilité et sa mise en œuvre permettra de réduire les émissions de CO2 des transports de la ville.