Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Red Sea Film Festival soutient le cinéma local

Crédits : The National

Le Festival International du Film de la Mer Rouge, qui aura lieu à Djeddah en mars 2020, revendique depuis le début sa volonté de soutenir le cinéma local. Promesse d’ores et déjà tenue avec l’annonce toute récente des deux projets vainqueurs du “Tamheed Prize”.

Au début de l’année prochaine, tout le gratin du cinéma international se réunira à Djeddah pour la première fois, à l’occasion du Festival International du Film de la Mer Rouge. Si strass et paillettes sont en général le lot des festivals de cinéma, ils essaient également de soutenir les petits projets. C’est également le cas de celui de Djeddah, qui vient d’annoncer les noms des deux projets ayant remporté le “Tamheed Prize”. 

 

Une volonté de soutenir le cinéma local

 

 

Le “Tamheed Prize” est une compétition ouverte aux cinéastes, en vue d’apporter un soutien à la production de leurs projets, notamment par le biais d’une enveloppe de 500 000 dollars, et la garantie de voir leur film projeté lors de l’édition inaugurale du festival. 

 

Ainsi, parmi les deux projets récompensés, choisis parmi 24 candidatures, on retrouve “The Book of the Sun”, littéralement “Le Livre du Soleil”, réalisé par Faris Godus et produit par Sohayb Godus. Il raconte l’histoire d’un jeune saoudien mettant en péril son éducation en vue de s’imposer dans le monde de la réalisation de films sur YouTube. 

 

L’autre film récompensé n’est autre que “Forty Years and A Night” (Quarante ans et une nuit), réalisé par Mohammed Alholayyil, et produit par Abdulrahman Khawj, et qui raconte l’histoire d’une famille réunie pour l’Aïd El-Fitr, sur fond de révélations et de querelles intestines. L’idée était de promouvoir des films aux histoires authentiques, locales, avec des approches visuelles innovantes, et des outils narratifs osés