Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Liban : l’entraide au secours des devises

Face à l’effondrement du cours de la livre libanaise, conséquence directe de la crise économique et politique qui frappe le Liban depuis de longs mois, des initiatives populaires se mettent en place, notamment grâce à l’apport d’indépendance créé par les services numériques indépendants, l’application Telegram en tête de file.

Avec une livre libanaise qui a perdu plus de 80 % de sa valeur face au dollar, et des banques qui procèdent au gel de l’épargne de leurs clients, les libanais sont en quête de solutions viables, qui puissent leur permettre de maintenir un niveau de vie décent pendant ce qui est sans aucun doute la plus grosse crise économique et financière qu’ils aient jamais eu à traverser.

Si le taux officiel du dollar US est maintenu à 1500 livres, c’est bien à sa valeur au marché noir qu’il vaut mieux se fier, et selon Paul Khalifeh, correspondant sur place pour RFI, il avoisinerait actuellement plutôt les 9000 livres.

Crédits : Mohammed Azakir/Reuters

Défiance vis-à-vis des banques

Face à cette situation sans précédent, les citoyens s’organisent comme ils le peuvent. Ainsi, pour se procurer des devises fortes, et ne pas avoir à subir les frasques des changeurs parfois mal intentionnés, les libanais se rejoignent en ligne, sur des plateformes sécurisées comme l’application de messagerie mobile chiffrée Telegram, et échangent entre vendeurs et acheteurs.

Les règles sont simples, tous les paramètres de chaque transaction -prix, date, heure, lieu de rendez-vous- sont pré-établies dans le cadre de groupe de discussion qui rassemblent d’ores et déjà des dizaines de milliers de membres – et la liste s’agrandit de jour en jour-, le tout sous le contrôle impitoyable des administrateurs. Ces derniers sont en effet les garants du bon fonctionnement de ce système d’entraide monétaire, et n’hésitent à bannir à vue quiconque en enfreint les règles.

Un bel exemple de mobilisation citoyenne, rendu possible par l’essor des nouvelles technologies.