Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Mosaad Aldossary : “ En Arabie saoudite, toutes les familles ont une console de jeux vidéo ”

En quelques années, ce jeune saoudien s’est fait un nom dans l’univers du jeu vidéo. Après son sacre de “meilleur joueur du monde sur FIFA” à Londres l’été dernier et un autre plus récemment à Manchester, rencontre avec Mosaad Aldossary à l’occasion du Misk Global Forum 2018, qui espère voir très prochainement l’e-sport prendre plus d’importance en Arabie saoudite et à l’international.

“Megabit”, “Kurt0411”, “StefanoPinna”… Tous ont essayé de le détrôner, en vain. En quelques coups de joystick, Mosaad Aldossary plus connu dans l’univers du jeu vidéo sous le pseudonyme “Msdossary” s’est imposé comme le meilleur joueur du monde. A tout juste 18 ans, Mosaad vit un rêve éveillé “ je ne réalise toujours pas que je suis le champion et j’imagine que ce titre signifie beaucoup alors que dire de plus que dieu merci ”. A l’occasion du Misk Global Forum 2018, le joueur professionnel qui a troqué son maillot de sport pour un qamis nous a fait part de sa passion et de son ressenti sur sa nouvelle vie.

Un sacre qui résonne comme une fierté nationale

Derrière son sourire béat et ses yeux brillants, Mosaad prend peu à peu conscience de ce que ses victoires signifient. Avec son titre remporté à la Coupe du monde interactive sur FIFA à Londres l’été dernier, puis sa victoire à la FUT Champions Cup de Manchester fin 2018, “Msdossary” est le deuxième Saoudien à inscrire son nom au palmarès de la compétition de FIFA. Si en 2015, son compatriote Abdulaziz Alshehri a remporté cette même coupe, aujourd’hui le jeune joueur professionnel se sent chanceux et fier d’avoir gagné sous la bannière de l’Arabie saoudite. “ C’est la première fois que j’accède à la Grande Finale de la Fifa eWorld Cup. J’espère offrir d’autres trophées à mon pays […] Je vais tout donner pour faire honneur à mon pays ”.

L’e-sport en Arabie saoudite, une activité en plein essor

Mosaad en est sûr, s’il a pu vivre sa passion, faire ce parcours et accumuler les victoires, il le doit à ses origines saoudiennes et à la place accordée par le Royaume d’Arabie à l’univers du jeu vidéo. “ En Arabie saoudite, toutes les maisons ont des consoles de jeux vidéo. Je pense que l’Arabie saoudite est le principal pays pour pratiquer l’e-sport. Que tu perdes ou que tu gagnes, tout le monde te soutient et en devenant champion du monde c’est quelque part, un cadeau que je fais aussi aux Saoudiens ”, explique le jeune champion.

View this post on Instagram

Morning😉 #GOAT

A post shared by مساعد الدوسري (@msdossary7) on

Ces dernières années, l’e-sport est devenu un tel phénomène à travers le monde que certaines personnes ont prôné pour une différence entre sport virtuel et sport physique. Si Mosaad est un passionné de football et un fervent supporter du Real Madrid, il ne souhaite pas établir de distinction, car le jeune prodige considère que l’e-sport est un sport comme les autres. En effet, à l’instar des sports “traditionnels”, il requiert de l’effort physique : « Lors d’un tournoi, nous avons mesuré nos rythmes cardiaques et les fréquences avoisinaient les 210 battements par minute » explique-t-il.“Grâce à la Saudi Electronic League, une E-sport League a été créée. Aujourd’hui, je pense que nous avons quatre équipes d’e-sport sur FIFA capables de concourir face à d’autres équipes dans le monde entier, avec de bons joueurs qui j’espère deviendront à leur tour des champions” poursuit-il.

L’avènement de l’e-sport est imminent

Conscient des réalités actuelles mais ambitieux, Mosaad ne voit en l’e-sport que le début d’une grande aventure. “ Pour l’instant l’e-sport saoudien se focalise sur FIFA parce que que c’est ce que les gens aiment principalement, juste après le football. Mais je pense que dans les prochaines années l’e-sport va prendre de l’ampleur et se généraliser ”. Si son esprit de compétition lui a valu deux victoires, le jeune joueur espère malgré tout voir d’autres Saoudiens après lui en tête d’affiche. “Nous avons vraiment de grandes stars de l’e-sport sur FIFA dans le pays, mais ils débutent dans la compétition donc ils ont besoin de temps pour s’adapter et faire face à la pression, le stress, après quoi ils remporteront au moins un titre, c’est sur”.