Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Moyen-Orient : Al Baik, le petit fast-food saoudien qui voit grand

Au milieu des grandes enseignes de fast-food américaines implantées au Moyen-Orient, Al-Baik s'impose comme une référence locale

Au milieu des grandes enseignes de fast-food américaines implantées au Moyen-Orient, Al-Baik s'impose comme une référence locale

Au milieu des grandes enseignes américaines implantées au Moyen-Orient, un fast-food familial saoudien fait son bonhomme de chemin.

En 1974, dans une rue du quartier historique de Djeddah, l’entrepreneur Shakour Abu Ghazalah ouvre le premier fast-food du Royaume. Si son fondateur meurt un an plus tard, la chaîne Al Baik ne s’arrêtera jamais de grandir. Aujourd’hui, la marque préférée des Saoudiens compte plus de 80 boutiques dans le pays.

La concurrence américaine

La spécialité d’Al Baik est restée toujours la même au fil du temps : le poulet frit. Malgré une concurrence féroce à Djeddah et dans le royaume qui compte des mastodontes mondiaux du fast-food comme McDonald’s et KFC, la chaîne Al Baik garde la recette secrète du succès. La fortune de ce plat typique du Midwest américain est due à sa sauce aux 18 épices, et celle à l’ail, qui accompagnent le poulet.

Baptisé Al Baik en 1986, la marque du poulet jaune et rouge s’appelait d’abord “Broast Restaurant”. En 1990, la chaîne ouvre sa première boutique en dehors de Djeddah, à La Mecque. Aujourd’hui la ville sainte compte six boutiques Al Baik.

Des boutiques dans le royaume et au-delà

En 1994, l’offre se diversifie. Au-delà du poulet frit classique, s’ajoutent le poulet épicé, les nuggets de poulet et les crevettes. Mais l’offre grandit avec les infrastructures : en 2001 Al Baik ouvre son plus grand local à Medina. Un restaurant de 1500 m2 capable d’accueillir jusqu’à 500 clients.

La marque ne s’arrête pas là : elle compte aujourd’hui plus de 80 boutiques dans le pays et plusieurs dizaines au Moyen-Orient.