Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Première en Arabie saoudite : des femmes au stade pour un match de foot

King Abdullah Sports City

King Abdullah Sports City

Des femmes ont pu assister à un match de football… au stade. C’était vendredi dernier, au King Abdullah Sports City de Djeddah.

Vendredi soir, à l’occasion d’une rencontre du championnat saoudien de football opposant Al Ahli à Al Batin, l’arène du King Abdullah Sports City à Djeddah a été le théâtre d’un fait historique. Si sur le pré, la victoire fleuve des locaux d’Al Ahli (5-0) est à classer dans les annales, c’est surtout vers les gradins qu’il fallait porter son regard pour assister à l’histoire.

« Les choses ont changé »

Pour la première dans le pays, les femmes ont en effet été autorisées à assister à un match de football. 300 femmes, seules ou accompagnées, ont ainsi gagné les travées du stade de Djeddah, où des places spécifiques leur ont été réservées, l’Arabie saoudite interdisant la mixité dans le lieux publics.

Une initiative inédite, que plusieurs supportrices n’ont pas manqué de saluer, à l’image de Noura Bakhrji. « Moi je regardais toujours les matchs à la télévision pendant que mes frères allaient les regarder au stade », raconte la jeune femme, interrogée par l’AFP. Plusieurs fois je me suis demandée : “Pourquoi je ne peux pas y aller ?” Mais aujourd’hui les choses ont changé ». D’autres, comme Lamia Nasser, y voient l’espoir d’un avenir « prospère » pour la femme saoudienne

3 stades dans le pays

Si l’événement est une première dans un Royaume où ce genre de manifestation est traditionnellement réservé à la gent masculine, il matérialise une décision prise en octobre dernier par les autorités saoudiennes : celle d’autoriser, à partir de 2018, les femmes à assister à des évènements sportifs dans trois stades du pays dont, justement, le King Abdullah Sports City de Djeddah.

Cette initiative constitue surtout le dernier témoignage en date d’un Royaume en continuelle ouverture et s’inscrit dans une liste de réformes sociétales initiées par le prince héritier Mohammed Ben Salmane en faveur des femmes. Parmi elles, notamment, la favorisation de l’accès à l’emploi mais aussi le droit de conduire qui sera, par ailleurs, effectif en juin prochain.