Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Stands, guirlandes et Frank Sinatra… Comme une ambiance de Noël au Winter Day Out de Riyad

Stands, guirlandes et Frank Sinatra… Comme une ambiance de Noël au Winter Day Out de Riyad

Stands, guirlandes et Frank Sinatra… Comme une ambiance de Noël au Winter Day Out de Riyad

Depuis que l’Arabie saoudite a décidé de gonfler son offre de divertissement, les nouveaux projets liés aux loisirs ont explosé dans le royaume. Certains événements sont même devenus cultes à l’image du Winter Day Out de Riyad, sorte de marché hivernal qui est non sans rappeler les traditionnels marchés de Noël occidentaux.

En 2016, l’Arabie saoudite créait son Autorité générale pour le divertissement (AGD), un organe gouvernemental destiné coordonner des activités, partenariats et projets ayant trait au divertissement dans le royaume. L’enjeu : inciter les Saoudiens, qui dépensent chaque année près de 22 milliards d’euros dans leurs activités touristiques à l’étranger, à réorienter une moitié de ces frais dans l’industrie des loisirs nationale.

30 000 visiteurs sur 10 jours

Deux ans plus tard, la liste des projets sponsorisés par l’AGD est bien garnie : cinémas, concerts d’artistes nationaux et étrangers, courses automobiles, expositions, spectacles en tous genres et festivals saisonniers. Parmi ces derniers, le Winter Day Out de Riyad fait désormais office de lieu de pèlerinage.

Le Winter Day Out de Riyadh fait désormais office de lieu de pèlerinage.
Le Winter Day Out de Riyadh fait désormais office de lieu de pèlerinage.

Organisé dans un complexe résidentiel du nord de la capitale saoudienne, l’événement, sorte de marché d’hiver festif, clôturait ce samedi sa 2e édition après un premier opus qui avait attiré plus de 30 000 visiteurs sur une durée de 10 jours en 2017. Ses organisateurs sont de jeunes passionnés réunis sous un label, The Gathering, spécialiste des manifestations familiales du genre. « Notre devise c’est : ‘là où le bonheur est’, là où l’on peut passer une journée inoubliable et c’est ce que nous essayons de réaliser à chaque événement que nous organisons », plaide Saja Alhosain, co-fondatrice de The Gathering

Fooding et concert

Cette année, Saja table sur une fréquentation plus élevée et a mis pour l’occasion les petits plats dans les grands : un cadre cosy et verdoyant, des guirlandes à la lumière chatoyante ainsi qu’une trentaine de stands disposés en maisonnettes et proposant de découvrir spécialités culinaires, artistes et fabrications artisanales en tous genres. Clou du spectacle : deux groupes musicaux proposent des shows quotidiens dans une ambiance électrique.

Frank in Person & The Skyline Orchestra reprennent le répertoire de Frank Sinatra devant un public acquis à l’illustre jazzman américain.
Frank in Person & The Skyline Orchestra reprennent le répertoire de Frank Sinatra devant un public acquis à l’illustre jazzman américain.

Parmi eux un groupe de jazz venant tout droit des Pays-Bas. Frank in Person & The Skyline Orchestra reprennent le répertoire de Frank Sinatra devant un public acquis à l’illustre jazzman américain. Frank – c’est aussi son prénom -, le chanteur du groupe, est le premier surpris de cet engouement. « Je m’attendais à un festival où tout le monde passe sans faire attention à la musique, comme en Europe, raconte-t-il. Les spectateurs sont très polis et reconnaissants, on a l’impression d’être les Beatles. »

Un marché de Noël ?

Des guirlandes, des stands, du Sinatra en fond… Le tout évoque volontiers les marchés de Noël occidentaux. Mais Saja Alhosainy s’en défend : « Ce n’est pas un marché de Noël.
Nous utilisons des éléments de nos culture et société, le bois, les couleurs chaudes, de belles ambiances, des lumières jaunes… »

Une trentaine de stands disposés en maisonnettes et proposant de découvrir spécialités culinaires au Winter Day Out de Riyad.
Une trentaine de stands disposés en maisonnettes et proposant de découvrir spécialités culinaires au Winter Day Out de Riyad.

Pour The Gathering, l’enjeu est plus grand que le simple divertissement. « Notre but était de fournir à la société une belle plateforme dont elle peut profiter au lieu de partir en voyage à l’étranger. Les gens, ici, sont très heureux et se demandent parfois s’ils sont vraiment en Arabie saoudite, à Riyad. C’est ce que nous voulions réaliser », conclut Saja.