Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Top 3 des artistes de jazz à suivre au Moyen-Orient

Le jazz a un écho considérable au Moyen-Orient, où il a su se réinventer en s'imprégnant d’une culture musicale riche et millénaire. Journée mondiale du jazz oblige, KAWA vous propose trois artistes de jazz contemporains à suivre absolument.

 Amira Kheir, Soudan

Avec un son puisé dans la musique traditionnelle de son pays natal, le Soudan, et saupoudré de références jazz, soul, africaines et orientales, Amira Kheir a su conquérir un public planétaire. Conjuguant guitare folk et instruments traditionnels, l’Italo-soudanaise, porte ses créations musicales d’une rare finesse par une voix mélodieuse et entraînante. Une prouesse qui lui vaut le surnom de “La Diva du Désert”.

 

Tarek Yamani , Liban

Au Moyen-Orient, on dit de son jazz qu’il est fédérateur, rassembleur et inclusif. En mariant avec brio des rythmes africains, musiques latino-américaines et maqâms moyen-orientaux, Tarek Yamani a réinventé un jazz polyglotte. Né et élevé à Beyrouth, ce New-Yorkais d’origine libanaise est un authentique autodidacte. Le jazz, il ne l’a d’ailleurs connu que sur le “tard” à ses 19 ans. Depuis, cet auteur-compositeur-pianiste sillonne les grandes salles américaines et mondiales. Pêle-mêle : le Smithsonian Institute (Washington, DC), le musée MuCEM (Marseille), la salle de l’Assemblée des Nations Unies (NYC), Dar Al Athar Al Islamiyyyah (Koweït), le Blue Whale (Los Angeles)… En 2013, il lance Beyrouth Speaks Jazz, une plateforme unique de sensibilisation au jazz au Liban.prix Thelonious Monk Composers Competition, la résidence Betty Carter Jazz Ahead et le New Dutch composition contest. »

 

Le Trio Joubran, Palestine

Au Moyen-Orient, le jazz se joue aussi sur l’oud. Le Trio Joubran en a d’ailleurs fait sa signature. Issus d’une famille d’oudistes et de luthiers à l’aura mondiale Samir, Wissam et Adnan Joubran ont tracé leur succès au rythme de leurs improvisations habiles, tantôt joyeuses, tantôts déchirantes, inspirées de leur Palestine natale. Leur répertoire est constitué de créations originales et de magnifiques impros, portées par une imposante connaissance de la culture des maqâms traditionnels. La renommée du groupe internationale s’est accrue au cours de la dernière décennie, le trio enchaînant les grandes représentations, notamment au Festival de Nyon et au Carnegie Hall à New York.