Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Un hommage aux femmes à la première Biennale d’art de Rabat

Musée Mohamed VI

L’édition inaugurale de la Biennale d’art de Rabat sera féministe ou ne sera pas. Le commissaire de l’événement Abdelkader Damani tient à ce que l’exposition principale ne présente que des travaux de femmes, une façon de payer une “dette” à la gent féminine. 

La première Biennale d’art de Rabat commence le 24 septembre prochain. Elle aura pour engagement de ne mettre en lumière que les travaux d’artistes ou de collectifs féminins. Une initiative défendue par l’historien de l’art algérien Abdelkader Damani, commissaire de l’exposition.

Un panel d’artistes féminin et international

Parmi les 64 participantes, on retrouve notamment la Palestinienne Mouna Hatoum et l’Egyptienne Ghada Amer, la première connue pour ses installations multimédia qui traitent souvent de sujets comme l’exil, la seconde plutôt pour ses broderies qui évoquent davantage le désir et la féminité

 

View this post on Instagram

Study for a sculpture

A post shared by Ghada Amer (@ghadaamer) on

Spécialement pour l’occasion, la réalisatrice primée Tala Hadid dévoilera son nouveau film. D’autres travaux exclusivement féminins seront également à l’affiche, comme les dessins de l’architecte Zaha Hadid, ou la poésie et la peinture de la libanaise Etel Adnan. 

Les hommes sont les bienvenus

Bien sûr, il ne s’agit là que de l’exposition principale, et des artistes masculins auront l’occasion d’exposer leurs oeuvres en marge de celle-ci, comme le marocain Mohamed El Baz. La Biennale aura lieu dans différents points d’intérêts artistiques de la ville, comme le musée d’art contemporain Mohammed VI, ou encore le Fort Rottembourg.