Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Un studio d’animation saoudien signe un contrat de 5 ans avec Netflix

Le studio d’animation saoudien Myrkott, à qui l’on doit l’excellent Masameer : The Movie, vient de signer un contrat de cinq ans avec la plateforme de streaming payant Netflix.

Il faut s’attendre à voir rayonner davantage de programmes issus d’Arabie saoudite et en lien avec le monde arabe en général, car le studio Myrkott vient de s’engager pour cinq ans avec le géant américain du streaming.

Le bébé du studio, c’est Masameer. Une mini web-série d’animation à succès déclinée en un excellent film qui raconte les aventures d’une jeune fille férue d’IA qui tente de changer le monde tandis que trois amis se transforment en super-héros justiciers.

De cette signature, il faut donc s’attendre à de nouvelles saisons de la série et, probablement, à une (ou plusieurs) suite(s) du film.

Partager les histoires

Pourquoi est-ce une bonne nouvelle pour le rayonnement de la culture saoudienne ? Tout simplement parce que la série reflète cette dernière. Intitulée Masameer en l’honneur d’un quartier située à quelque 300 km de la capitale Riyad, il raconte des aventures auxquelles le spectateur s’identifie, au travers d’un prisme culturel honnête et réaliste. Certes, c’est un programme d’animation, mais qui est bien ancré dans le réel. A titre indicatif, sur YouTube, la série comptabilise pas moins de 600 millions de vues pour 100 épisodes, ce qui est considérable. Un tel succès n’est jamais anodin.

En outre, l’accord prévoit également la création d’une toute nouvelle série.

Nuha el Tayeb, directrice des acquisitions de produits pour la région MENA, a déclaré : « Nous investissons sans arrêt dans des histoires authentiques d’Arabie Saoudite pour partager leurs histoires à travers le monde arabe et dans le monde entier. Nous voulons donner à nos abonnés l’accès à de grandes histoires qui peuvent les faire voyager partout ».

 

Une dimension sociétale

Abdulaziz Almuzaini, directeur général et co-fondateur de Myrkott, a déclaré que le groupe pensait au partenariat au-delà de ses aspects de production. « En travaillant avec Netflix, nous inspirons les talents saoudiens et arabes à rêver en grand et à soutenir un écosystème qui reconnaît l’égalité des chances, le talent et la créativité. Ce sont ces valeurs qui ont nourri Myrkott dans sa poursuite de l’excellence au fil des ans ».