Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie Saoudite. Décalé. Innovant.

Amal Baatia, la Saoudienne qui a lancé le CrossFit en Arabie saoudite

Plongée depuis toute petite dans le monde de la gymnastique, Amal Baatia a attendu ses 40 ans pour faire du sport son métier, en devenant la première coach de CrossFit saoudienne.

Le CrossFit, vous connaissez ? Créée en 1974 et arrivée en France en 2012, cette discipline s’est propagée comme un feu de paille à travers le monde. Méthode de préparation sportive intense combinant de la gym, de l’haltérophilie ou encore du cardio, le CrossFit a d’abord séduit une population plutôt masculine, avant d’attirer de plus en plus de femmes de tous horizons.

Coup de foudre à la première rencontre

Pour Amal Baatia, la révélation s’est produite en 2014. La saoudienne est alors manager dans une société d’investissement quand elle assiste – un peu par hasard – à un cours de CrossFit à Dubaï : le coup de foudre.

Prête à continuer et approfondir cette première expérience de retour en Arabie saoudite, Amal est confrontée au manque d’offres et de structures, notamment à destination des femmes. Malgré tout, elle s’abonne à des cours en ligne pour garder un entrainement régulier, et saisit toutes les occasions pour aller assister à des stages ou des ateliers en dehors du Royaume, une à deux fois par mois.

Sauter le pas pour vivre de sa passion

Travaillant à temps plein dans la finance et mère de deux enfants, Amal se heurte rapidement à un manque de temps pour concilier ses entrainements avec son train quotidien. Après avoir obtenu ses certifications officielles en crossfit et en gym suédoise, elle tente le tout pour le tout et ouvre sa propre salle de fitness à Djeddah en 2017.

A un moment où les loisirs et le sport pour les femmes commencent à devenir de plus en plus accessibles, l’histoire d’Amal Baatia n’est pas anodine en Arabie saoudite, mais la coach garde les pieds sur terre : “c’est seulement une question de courage et de se sentir prête à relever des défis” déclare-t-elle sur son parcours.

La détermination sans précipitation

Alors qu’elle a eu la chance de pratiquer la gymnastique étant petite, Amal savait qu’il faudrait un peu de temps avant que les saoudiennes n’osent s’attaquer à un sport aussi intense que le CrossFit. Malgré cela, elle a continué de partager de courtes vidéos sur son compte Instagram de ses entrainements et de conseils.

Et petit à petit, avec l’autorisation pour les femmes de faire du sport et surtout de pouvoir ouvrir des clubs féminins pour s’entraîner ont amené de plus en plus de saoudiennes à tenter l’expérience ; certaines sont même devenues des habituées de la salle d’Amal. Autant de petits succès qui forgent sa motivation à promouvoir toujours plus en Arabie saoudite cette nouvelle façon de vivre, plus saine, plus sportive, et plus décomplexée.