Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Amazon et Apple s’attaquent au marché saoudien

Les deux géants du web sont en négociation avec Riyad pour une licence d’exploitation en Arabie saoudite. Une réforme de taille pour le pays qui compte plus de 70% de jeunes de moins de 30 ans, particulièrement "connectés".

Le Royaume pourrait très bientôt voir pousser plusieurs magasins Apple, dont un premier en 2019. Côté Amazon, les négociations sont à un stade plus embryonnaire avec Amazon Web Services (AWS) au sujet d’un projet de cloud et d’entrepôts sur le sol saoudien.

Ces projets constituent une porte d’entrée intéressante sur un marché jeune et prospère dans un pays affichant un des taux d’utilisation de smartphones et d’internet les plus élevés dans le monde. Riyad attire de plus en plus de grands groupes technologiques comme Uber, dont le développement a été soutenu par le fonds souverain saoudien.

MBS : un nouveau Steve Jobs pour le Golfe ?

Les ambitions high tech du jeune Prince ne sont plus à prouver. Lui qui rencontrait l’année dernière Mark Zuckerberg lors d’une visite officielle aux Etats-Unis, se décrit volontiers comme un “innovateur technophile”. Il a en tout cas su miser sur le développement des technologies pour réformer le Royaume et tisser des liens avec l’Occident.

À 32 ans, il projette même d’ouvrir une mégapole du futur, Neom, dédiée aux énergies renouvelables et aux biotechs.