Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Deux ours bruns de l’Himalaya trouvent refuge en Jordanie

Deux ours bruns de l’Himalaya pensionnaires du zoo d’Islamabad, la capitale du Pakistan, viennent d’être admis dans le sanctuaire Al Mawa for Nature and Wildlife, situé non loin de Jerash, au Nord d’Amman, en Jordanie. Une nouvelle vie pour ces animaux qui ont connu bien des mésaventures…

Ces deux ours bruns s’appellent Suzie et Bubloo, et ils étaient ce que l’on appelle des “ours dansants”. Des bêtes de foire. En détresse dans leur zoo d’Islamabad au Pakistan, ils ont été sauvés par l’association de protection des animaux Four Paws (quatre pattes), et les autorités viennent d’approuver leur transfert vers Al Mawa for Nature and Wildlife, en Jordanie, un sanctuaire situé non loin des fameuses ruines romaines de Jerash, au nord d’Amman.

ONG salvatrice

Leur ancien propriétaire, que l’on pourrait généreusement qualifier de négligent, a laissé ces ours mal en point. Privés de leurs dents, affublés de griffes beaucoup trop longues par manque de soins, ou de mobilité, les ours ont atterri dans le zoo d’Islamabad, avant d’attirer l’attention de Four Paws. Ce sont ces derniers qui se sont chargés de leur apporter des soins vétérinaires (la femelle Suzie, notamment, avait besoin d’une opération pour une tumeur mal traitée), et d’organiser leur transfert vers le sanctuaire jordanien.

 

Changement de vie

Là-bas, les gestionnaires du parc mettront tout en œuvre pour leur assurer un stress minimum et une bonne adaptation. Ils seront accueillis dans des espaces chauffés pour pallier aux températures hivernales et disposeront de leur propre piscine privée pour supporter la chaleur de l’été. C’est d’ailleurs ce même parc a recueilli le mois dernier Kaavan, un éléphant veuf, lui aussi en provenance d’Islamabad, dans une opération qui avait fait grand bruit, notamment parce qu’elle était portée par la chanteuse Cher. Depuis, l’éléphant a pu retrouver la compagnie des siens, 9 ans après le décès de sa compagne, en 2012.