Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Egalité homme-femme : les Emirats en figure de proue

Le pays a récemment fait passer une loi rendant obligatoire l’égalité salariale à poste égal entre hommes et femmes. Un pas en avant que nombre de pays partout dans le monde peinent encore à franchir… La loi entre en vigueur aujourd’hui.

La loi avait été votée en avril 2018. A l’époque, elle avait été saluée par les instances dirigeantes, Cheikh Mohammed bin Rashid (Vice-Président du pays, et dirigeant de l’émirat de Dubaï) en tête, comme une étape cruciale pour l’égalité des sexes dans le pays.

Sur le papier, cette nouvelle loi prévoit que « les femmes se voient accorder un salaire similaire à celui d’un homme si elles effectuent le même travail, ou un autre de valeur égale ». Et même si, dans les faits, il sera probablement difficile de s’assurer que toutes les entreprises respectent la loi à la lettre, cela n’en demeure pas moins une promesse forte pour les femmes souhaitant embrasser une carrière dans le privé aux Emirats.

 

Des instances dirigeantes engagées

Fervent soutien du projet de loi, notamment en sa qualité de Présidente du Conseil de l’égalité des genres émirien, Cheikha Manal bint Mohammed a déclaré : “ »Félicitations à toutes les femmes qui travaillent dans le secteur privé des Émirats arabes unis. Cette mesure va sans aucun doute renforcer l’intégration sociale des femmes, soutenir leur rôle dans le développement national et faire progresser le statut des EAU dans l’indice mondial de l’égalité des sexes ».

 

 

Cet indicateur, les émirats l’ont déjà côtoyés en 2019. Ils avaient alors effectué un bond en avant de 23 places pour se retrouver au 26ème rang mondial, en tête des pays arabes. 

 

Rappelons que le pays accorde un soin tout particulier à la place de la femme dans ses instances dirigeantes, puisque le conseil national fédéral, incontournable organe de gouvernance du pays, est présidé, pour moitié, par des représentantes de la gent féminine. 

 

Cet indicateur, les émirats l’ont déjà côtoyés en 2019. Ils avaient alors effectué un bond en avant de 23 places pour se retrouver au 26ème rang mondial, en tête des pays arabes.

Rappelons que le pays accorde un soin tout particulier à la place de la femme dans ses instances dirigeantes, puisque le conseil national fédéral, incontournable organe de gouvernance du pays, est présidé, pour moitié, par des représentantes de la gent féminine.

 

Le monde arabe en avance

Il s’agit d’une tendance que l’on retrouve assez largement dans les pays du Golfe. En Arabie saoudite, par exemple, la princesse Lamia Bint Majid revendique une attention toute particulière accordée aux droits des femmes, avec des lois très strictes sur l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes. En cas de manquement à la règle, ces dernières auraient même, selon la princesse, la possibilité d’engager des poursuites judiciaires. Le monde occidental a donc encore beaucoup à apprendre du Moyen-Orient de ce côté-là….