Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Etats-Unis-Arabie saoudite : 70 ans d’une amitié infaillible

Etats-Unis et Arabie saoudite entretiennent des relations amicales depuis 70 ans © U.S. Army Security Assistance Command

Etats-Unis et Arabie saoudite entretiennent des relations amicales depuis 70 ans © U.S. Army Security Assistance Command

A l'occasion de la visite du Prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane aux Etats-Unis, retour sur une relation diplomatique infaillible depuis ses prémices, il y a 70 ans.

Les relations entre les Etats-Unis et l’Arabie saoudite débutent lorsque les Américains perçoivent le potentiel pétrolifère de la région moyen-orientale. C’est en 1944 qu’Aramco est créé, une compagnie américano-saoudienne pétrolière qui scelle le partenariat économique entre les deux Etats et qui perdurera jusqu’à aujourd’hui. Mais les échanges pétroliers ne sont pas les seules relations qu’entretiennent les Etats-Unis et l’Arabie saoudite. Alliance politique avec le Pacte de Quincy en 1945 ou contre le terrorisme en 2004, les relations entre les Etats-Unis et l’Arabie saoudite se sont diversifiées au fil du temps, jusqu’à ce qu’ils deviennent l’un pour l’autre, des partenaires privilégiés.

Une collaboration win-win

L’Arabie saoudite est un pays jeune qui a rapidement dû faire face à l’instabilité régionale moyen-orientale dès les années 30. Le Royaume a su développer ses relations avec les Etats-Unis afin d’avoir un allié occidental de poids face aux pays hostiles au pays. Ainsi les Etats-Unis assurent la protection militaire et nucléaire de l’Arabie saoudite tandis que le Royaume assure la sécurité énergétique du pays nord-américain. Ce qui au départ était un simple échange de bons procédés devient par la suite une coopération inscrite dans la durée. C’est ainsi que les deux Etats ont par exemple collaboré durant la guerre du Koweït.

La lutte commune contre le terrorisme

Si les relations se distendent au moment des attentats de 2001, l’Arabie saoudite qui sera à son tour victime du terrorisme en 2003, va enclencher une politique de lutte contre Al Qaïda en partenariat avec les Etats-Unis. Réunis sur le front contre l’Etat Islamique en Syrie à partir de 2011, Les Etats-Unis et l’Arabie saoudite combattent ensemble l’islamisme radical.

Le Prince héritier Amir al Saoud lors de sa visite aux Etats-Unis en 1995
Le Prince héritier Amir al Saoud lors de sa visite aux Etats-Unis en 1995

Des alliés économiques solides

Si au départ leurs cultures respectives peuvent paraître antinomiques, les Etats-Unis et l’Arabie saoudite partagent plusieurs points communs. Le prince héritier Mohammed ben Salmane al Saoud a mis en place un plan nommé Saudi Vision 2030, qui promeut l’ouverture et la diversification de l’économie et de la société saoudienne. Cette ouverture se mesure concrètement par les multinationales américaines qui envisagent de s’installer sur le marché saoudien tandis que l’Arabie saoudite de son côté, profite de sa tournée aux Etats-Unis pour investir dans l’innovation, l’énergie et les nouvelles technologies.

Si Barack Obama avait tenté de rafraîchir les relations irano-américaines au grand dam du royaume saoudien, Donald Trump entend, lui, se recentrer sur les relations entre les Etats-Unis et l’Arabie saoudite pour ainsi positionner ses priorités en faveur des échanges diplomatiques, politiques et économiques avec le Royaume, et son prince héritier.

Le Prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane en discussion avec le président américain Donald Trump le 14 mars 2017 à la Maison Blanche © The White House
Le Prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane en discussion avec le président américain Donald Trump le 14 mars 2017 à la Maison Blanche © The White House