Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Hajj 2020 : les pèlerins en auto-quarantaine après le pèlerinage

AFP

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, les pèlerins du hajj 2020 devront observer une période de quarantaine de 14 jours. Leur auto-isolation seront contrôlée par les autorités saoudiennes grâces à des braceletes électroniques.

Le hajj s’est achevé ce dimanche après un pèlerinage placé sous le signe de la distanciation sociale en raison de la pandémie de Covid-19. Un protocole sanitaire stricte et une affluence particulièrement limitée – cantonnée aux musulmans résidents en Arabie saoudite – ont accompagné cette édition 2020.

 

Un bracelet électronique pour vérifier l’auto-isolement

Les consignes sanitaires ne s’arrêtent, d’ailleurs, pas au seul cadres de la Mecque et du pèlerinage. En effet, les pèlerins qui ont participé au hajj de cette année doivent désormais se plier à une quarantaine de 14 jours – monitorée par les autorités saoudiennes – une fois de retour chez eux.

Déjà, avant de prendre part au hajj, les pèlerins étaient tenus de se mettre en quarantaine suivie et portaient, à cet effet, des bracelets électroniques permettant aux autorités de s’assurer qu’ils respectaient les règles d’auto-isolement. Développés dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, ces bracelet sont notamment assortis d’une application, « Tatamman » – (« Rassure-toi », en arabe) conçue pour surveiller et enregistrer l’état de santé de leurs porteurs. L’appareil devra, ainsi, être porté durant une quatorzaine de jours après le pèlerinage.

 

Contaminations en baisse

Le pays a encore enregistré une baisse des cas de Covid-19 sur son territoire. Les contaminations enregistrées restent sous la barre des 2 000 pour le 10e jour consécutif. Le royaume a signalé lundi 1258 nouveaux cas, portant le nombre de personnes infectées à 280 093 à ce jour.

Le royaume compte actuellement 35 091 cas actifs et 2 949 décès au total. Plus de 40 000 tests par polymérase (PCR) y sont réalisés quotidiennement et près de 3,5 millions de tests PCR y ont été réalisés à ce jour.