Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

La Jordanie a délivré 190 000 permis de travail à des réfugiés Syriens

Alors que l’épidémie de Coronavirus sévit aux quatre coins du globe, le gouvernement jordanien a décidé de faire un geste en faveur des réfugiés syriens pour les aider à sortir de la précarité.

Au regard de la crise engendrée par le COVID-19, la situation des réfugiés syriens a ému les puissances régionales du Moyen-Orient. Principale terre d’accueil des réfugiés syriens avec le Liban, l’Irak et la Turquie, le royaume hachémite a annoncé, via son ministère des Affaires étrangères, avoir accordé plus de 190.000 permis de travail aux Syriens réfugiés en Jordanie.

« Les besoins des réfugiés syriens sont devenus plus urgents à la lumière de la crise COVID-19”, a précisé le ministre des Affaires étrangères jordanien, Ayman Safadi. L’homme d’Etat en a profité pour rappeler qu’aucun cas de coronavirus n’a été enregistré parmi la population réfugiée en Jordanie.

 

Un geste de solidarité qui tombe à point nommé

La crise des réfugiés syriens n’est pas un phénomène nouveau, elle est le fruit du conflit qui fait toujours rage au sein des frontières syriennes. Mais bien que le conflit semble englué et largement passé au second plan en raison de l’actualité mondiale autour du coronavirus, ses enjeux n’en demeurent pas moins importants.

 

 

Ainsi, lors de la IVe Conférence de Bruxelles sur le soutien à l’avenir de la Syrie et de la région, M. Safadi a réitéré le soutien de la Jordanie aux réfugiés syriens et a, par ailleurs, rappelé que la Jordanie avait déjà multiplié les gestes envers la population, notamment en ouvrant ses écoles à plus de 133 000 élèves syriens.