Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

La première course de nuit de l’histoire de la Formula E aura lieu en Arabie Saoudite

Pour la saison 2021 du championnat de Formula E, la course prévue sur le tracé de Diriyah, en Arabie Saoudite, se déroulera de nuit. C’est une première pour la Formula E.

Un Grand Prix inspiré par les réussites des courses nocturnes de F1

C’est donc une première dans l’histoire de la compétition automobile rassemblant des monoplaces à la pointe de la technologie électrique. Pour la première fois de son histoire certes récente, la Formula E accueillera une course nocturne, sur les terres de Diriyah en Arabie Saoudite. Une occasion splendide d’admirer ces bolides foncer dans une obscurité qui devrait rajouter du piment à l’évènement.

Si cet événement constitue une grande première pour le sport automobile électrique, il s’inspire des récents émoluments du calendrier de sa grande sœur en âge : la Formule 1. Depuis 2008, le championnat du monde de F1 dispose, dans son calendrier, d’une épreuve de nuit (en l’occurrence, celle se déroulant à Singapour). Ce n’est pas non plus la première fois qu’un Grand Prix se tient durant la nuit dans le monde Arabe puisque la course ayant pour cadre la Yas Marina d’Abu Dhabi se déroule de nuit depuis son insertion au calendrier en 2009.

La mobilisation d’un dispositif technique sans précédent

Davantage que la tenue d’une course de nuit, c’est l’organisation et les moyens techniques mis en place pour assurer le Grand Prix qui impressionne. La piste sera en effet intégralement éclairée à l’aide d’un système de LED à faible consommation, lui-même alimenté par des sources d’énergies entièrement renouvelables.

En plus d’un spectacle haletant, n’oublions pas de mentionner que Diriyah, la ville hôte de l’événement, est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les spectateurs qui regarderont la course pourront ainsi contempler le spectacle de la bataille acharnée que se livreront les pilotes pour gagner l’épreuve tout en admirant, à deux pas du tracé, les vestiges du site d’Al-Diriyah.