Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’ancienne mannequin Farida Khelfa sort un documentaire sur les femmes arabes

La réalisatrice franco-algérienne Farida Khelfa publie aujourd’hui sur sa chaîne Youtube le documentaire “De l’autre côté du voile”. Son objectif est de déconstruire les stéréotypes concernant les femmes arabes.

Née à Lyon, Farida Khelfa est une franco-algérienne touche-à-tout : après avoir fait la fête aux Bains Douche et au Palace, après avoir défilé pour Jean-Paul Gaultier et Azzedine Alaïa, elle se tourne vers le cinéma. D’abord devant la caméra dans des films phares tels que Neuilly sa Mère ou Les Keufs, elle passe ensuite de l’autre côté pour réaliser des documentaires. Son plus grand succès, Louboutin, disponible sur Arte, offre un portrait intimiste du grand couturier et ami de Farida Khelfa.

Un autre discours sur la femme voilée

Le 2 juillet, Farida Khelfa publie sur sa chaîne Youtube un documentaire intitulé De l’autre côté du voile, dans lequel elle donne une voix à des femmes arabes. Son objectif est de déconstruire les stéréotypes communément véhiculés en Occident sur ces femmes, souvent dûs à leurs choix vestimentaires différents. Ces interviews proposent une autre image de la femme voilée : celle que les femmes arabes auront choisi.

L’inspiration lui est venue lors d’un voyage qu’elle a effectué en tant que top model à Jeddah, la seconde plus grande ville d’Arabie Saoudite, où elle a rencontré de nombreuses artistes -des créatrices, des auteures, des réalisatrices – qui méritent d’être connues.

Un cri féministe

Farida Khelfa veut prouver que le voile n’est pas un symbole anti-féministe et que celles qui le portent ne méritent pas d’être moins considérées à cause de celui-ci. Il s’agit d’un véritable éloge de la femme arabe et de ses choix.

Elle affirmait dans un clip diffusé sur son Instagram : “Nous sommes tellement fermés à l’idée d’écouter et d’entendre ces femmes tout simplement parce qu’elles ne sont pas mises comme nous et de ne pas vouloir les montrer, c’est vraiment leur faire offense. Non seulement elles sont belles, elles sont intelligentes, elles sont courageuses, elles font des choses, elles s’expriment, elles prennent des risques et vraiment si c’est pas ça le féminisme, je ne sais pas ce que c’est.”